Horreur:
Robert Young

Reviewed by:
Rating:
3
On 14 juin 2015
Last modified:15 juin 2015

Summary:

Une variation 70s de l'horreur gothique made in Hammer, finalement assez classique dans la forme, avec pour originalité principale la présence d'un cirque et de ses monstres de foire.

Une variation 70s de l’horreur gothique made in Hammer, finalement assez classique dans la forme, avec pour originalité principale la présence d’un cirque et de ses monstres de foire.

LeCirqueDesVampires

Vampire Circus (1972)

(Le cirque des vampires)

Réalisé par Robert Young

Ecrit par Judson Kinberg

Avec Adrienne Corri, John Moulder-Brown, Thorley Walters, Anthony Higgins, David Prowse, Lalla Ward, Lynne Frederick, John Bown,…

Directeur de la photographie : Moray Grant

Musique : David Whitaker

Produit par Wilbur Stark pour Hammer Film Productions

Tourné aux studios de Pinewood

Horreur

UK

1810. Les habitants du village de Schtettel en Serbie tuent le comte Mitterhouse (Robert Tayman) qu’ils soupçonnent d’être un vampire. Avant de mourir, celui-ci jette un sort sur le village. Quinze ans plus tard, Schtettel fait l’objet d’une quarantaine à cause d’une maladie inconnue qui décime les habitants. Une troupe de cirque arrive malgré tout à passer le blocus pour venir présenter leur spectacle aux villageois.

VampireCircus-LeCirqueDesVampires« Vampire Circus » fait partie des productions seventies de la Hammer, époque où celle-ci tente de se ré-inventer pour survivre. Ici, on est bien loin de l’esprit familial des premières productions de la Hammer. Voici un film de vampires, mais sans stars (pas de Christopher Lee, ni de Peter Cushing), avec des débutants à la réalisation comme au scénario et un producteur qui travaille ici pour la seule et unique fois pour la Hammer.

S’il s’inscrit dans la tradition d’horreur gothique qui a fait la renommée de Hammer, on pourrait croire que grâce à cet afflux de sang neuf, « Vampire Circus » va proposer quelque chose de très différent. Mais en fait, voici un film qui rentre tout à fait dans le canon Hammerien, même s’il est mis au goût du jour. L’horreur est plus graphique, les filles plus dénudées. Néanmoins l’interprétation comme la réalisation et la production sont classieuses, l’histoire cruelle (même si elle souffre d’incohérences – mais bon ce n’est pas non plus inhabituel chez Hammer). Bref, « Vampire Circus » ne démérite pas.

Cette histoire de cirque ambulant permet en plus d’introduire d’autres personnages inhabituels dans un film de vampires (la femme tigre, le clown nain, le colosse,…). On n’est quand même pas dans « Freaks » et les membres du cirque sont plutôt jeunes et bien formés (érotisation oblige !).

Le réalisateur Robert Young réalisera surtout des comédies par la suite (« Splitting Heirs » en 1993 ou encore « Fierce Creatures » en 1997), mais sa réalisation la plus respectée à ce jour reste la mini série TV « G.B.H. » (1991) sur un scénario d’Alan Bleasdale. A noter qu’il est revenu à l’horreur dernièrement avec « Curse of the Phoenix » (2014).

En ce qui concerne les acteurs, on notera la présence du jeune John Moulder-Brown, vu deux ans plus tôt dans « Deep end » de Jerzy Skolimowski. A ses côtés, on retrouve Adrienne Corri (qui vient de tourner l’année précédente dans « A Clockwork Orange »), Lalla Ward (surtout connue pour avoir été l’un des compagnons du Docteur dans « Doctor Who » période Tom Baker) ou encore David Prowse (le futur Darth Vader) et la superbe Lynne Frederick (qui sera la quatrième et dernière femme de Peter Sellers).

[xrr rating=6/10]

DVD/Blu-ray Elephant. Zone 2 FR/ Version originale sous titrée en français et version française. Présentation exclusive du film par Alain Schlokoff (25′)

A découvrir également :