Review of: The Fall
Thriller:
Alan Cubitt

Reviewed by:
Rating:
4
On 2 janvier 2014
Last modified:20 octobre 2015

Summary:

Meurtrier en série, un hobby comme les autres ? "The Fall" joue de l'image qu'on peut avoir du serial killer et d'un détective de police.

Tueur en série, un hobby comme un autre ?

The Fall - Gillian Anderson

The Fall (2013)

Créé et écrit par Allan Cubitt

Réalisé par Jakob Verbruggen

Avec Gillian Anderson, Jamie Dornan, Niamh McGrady,…

5 épisodes de 60 mn (saison 1)

Première diffusion sur RTEOne (le 12 Mai 2013) et BBCTwo (le 13 Mai 2013)

UK / Irlande

A Belfast, plusieurs meurtres de jeunes femmes non élucidés perturbent la police locale. Du coup, le chef appelle une ancienne collègue à la rescousse, Stella Gibson (Gillian Anderson). Cette dernière est convaincue d’avoir affaire à une tueur en série.

Co-production entre la BBC et la chaîne publique irlandaise RTEone, « The Fall »  propose une énième histoire de serial killer. Ça va être dur de faire dans l’originalité. Les deux principaux arguments marketing semblent être la présence de l’actrice américaine Gillian Anderson (célèbre pour avoir joué dans l’une des séries phares des années 90, X-Files) et la ville de Belfast.  Il y a plus désagréable mais cela suffira-t-il ?

Ici pas de mystère sur l’identité du meurtrier. La principale originalité de The Fall est de nous inviter à passer autant de temps avec la police qu’avec le tueur en série. D’un côté, la détective Stella Gibson, la quarantaine bien tassée, sans mari ni enfant, brute de fonderie, qui cache ses émotions et utilise les hommes comme des sex toys ou des paillassons. Face à elle, le tueur Paul Spector (Jamie Dornan) semble bien intégré socialement. C’est un psychologue spécialisé dans le deuil, père de deux jeunes enfants et dont la femme est infirmière. Beau jeune homme, bien sous tous rapports, sensible à la souffrance des autres et bon père (quand il ne doit pas s’absenter pour assouvir ses obsessions),  Paul serait le gendre idéal… s’il n’était un serial killer.

On voit évoluer les deux personnages indépendamment l’un de l’autre, chacun suivant sa trajectoire pour bien entendu finir par se rencontrer. Ils ont leur points communs : tous les deux sont froids et très précis. Les portraits psychologiques du tueur et de son chasseur sont plutôt bien vus, même si à la fin des cinq épisodes qui constituent la saison 1 on se pose plus de question sur le personnage de Stella, bien mystérieux, que sur le tueur ! Et il est difficile de dire quel personnage vous met finalement le plus mal à l’aise.

La série a choqué certains par la proximité, l’intimité qu’elle créé avec le tueur. Bien entendu, les Américains nous ont servi « Dexter », série phare qui nous a narré pendant huit ans les aventures d’un serial killer justicier. Mais ici il n’y a pas de code moral, le serial killer ne tue pas uniquement des criminels, mais n’importe quelle jeune femme conforme à son schéma (brune, active et indépendante – sa seule limite semble être de ne pas s’en prendre à une femme enceinte). Paul Spector est indiscutablement un monstre qui fait froid dans le dos par sa méticulosité, son manque de remord et son apparente normalité dans les autres domaines.

La série a le mérite aussi de ne pas se lancer dans la surenchère gore.  Peu de sang ici, mais une tension et un malaise grandissant face aux deux personnages centraux de l’histoire.

Quand la série bifurque et qu’elle expose la corruption au sein de la police ou les problèmes de l’Irlande du Nord, elle est nettement moins convaincante et in fine The Fall n’apporte aucune clarification ou justification pour cet arc narratif – en l’état cela relève essentiellement du décoratif.  Les quelques personnages secondaires qui ont le droit de s’exprimer sont aussi un peu accessoires face aux deux « monstres » qui monopolisent l’écran.

La série a rencontré un très gros succès au Royaume Uni et la BBC a annoncé une deuxième saison de 6 épisodes qui devrait être diffusée fin 2014.

Rating: ★★★★★★★☆☆☆ 

 DVD et Blu-ray zone 2 UK. Acorn Media. Version originale avec sous-titres en anglais.

A découvrir également :