Famille:
Claude Whatham

Reviewed by:
Rating:
4
On 3 avril 2015
Last modified:3 avril 2015

Summary:

Un film en tout point charmant, hommage aux vacances de rêve d'une bande de gamins pendant l'entre deux-guerres.

un film en tout point charmant, hommage aux vacances de rêve d’une bande de gamins pendant l’entre deux-guerres.

Hirondelles et amazones

Swallows and Amazons (1974)

(Hirondelles et amazones)

Réalisé par Claude Whatham

Ecrit par David Wood d’après le roman de Arthur Ransome

Avec Virginia McKenna, Ronald Fraser, Simon West, Suzanna Hamilton, Sophie Neville, Stephen Grendon, Kit Seymour, Lesley Bennett,…

Directeur de la photographie : Dennis C. Lewiston

Produit par Richard Pilbrow pour Theatre Projects Film Productions Ltd. et EMI Films

Familial

UK

Dans les années 20, deux frères et deux sœurs sont en vacances avec leur mère  au Lake District dans le nord ouest de l’Angleterre. Ils embarquent sur leur barque « Swallows » et partent à la découverte d’une étrange île qui pourrait être, ou non, un repaire de pirates.

Classique de la littérature enfantine signé Arthur Ransome et publié en 1930, « Swallows and Amazons » a été adapté très fidèlement au cinéma en 1974. L’équipe du film s’est évertuée à garder l’esprit du livre. Ce qui donne un film en tout point charmant, hommage aux vacances de rêve d’une bande de gamins pendant l’entre deux-guerres. Ici les figures parentales sont très compréhensives, et les enfants disposent d’une liberté quasi totale pour laisser libre cours à leur imagination et s’immerger dans les aventures les plus fantaisistes.

Les quatre frères et sœurs ont chacun un rôle bien déterminé. Il y a John l’aîné et le meneur, Susan la mère de substitution qui s’occupe de l’intendance, Titty à l’imagination débordante et Roger le naïf. Les quatre enfants qui forment l’équipage du « Swallows » vont devoir affronter deux terribles pirates embarqués sur une barque mystérieusement baptisée « Amazons ».

Si les enfants acteurs ne sont pas égaux au niveau charisme (Sophie Neville emporte le pompon assez largement dans le rôle de la petite Titty), aucune erreur grossière de casting ne vient jeter une ombre sur le film. Le réalisateur  Claude Whatham et son directeur de la photo Dennis C. Lewiston gardent la caméra à hauteur des enfants. On ‘a l’impression de faire partie de la bande.

Les adultes sont juste là pour faire de la figuration mais Ronald Fraser donne le change dans le rôle de l’oncle excentrique et probable pirate à la retraite.

Dans les récents souvenirs de tournage publiés par Sophie Neville, on apprend que Fraser était bourré comme un coing pendant tout le tournage, et que le perroquet du film avait un langage quelque peu osé et a dû être doublé. Ces petites anecdotes ne sont guère surprenantes. En fait, de si belles histoires, aussi parfaitement idylliques, n’existent que dans les souvenirs fantasmés des grands enfants.

Autre bon point du film, les décors naturels vraiment superbes du Lake District. Si après la vision du film, vous n’avez pas envie d’y faire un tour en barque à la recherche d’indigènes, probablement cannibales, je ne vous comprends pas !

L’édition en France de ce film est une surprise de taille (les romans originaux sont inconnus dans notre pays) due à Studio Canal. Outre une très belle copie, on a droit en plus à de nombreux bonus (making of, interviews,…), bref une copie fidèle de l’édition spéciale 40e anniversaire parue en 2014 au UK.

[xrr rating=7/10]

DVD et Blu-ray Studio Canal. Version française et version originale sous-titrée en français. Nombreux bonus.

La version Blu-ray (sur le site de la Fnac)

http://video.fnac.com/a8124865/Hirondelles-et-Amazones-Blu-Ray-Jack-Woolgar-Blu-Ray

La version DVD (sur le site de la Fnac)

http://video.fnac.com/a8124835/Hirondelles-et-Amazones-DVD-Jack-Woolgar-DVD-Zone-2

A découvrir également :