Review of: Orphans
Comédie dramatique:
Peter Mullan

Reviewed by:
Rating:
4
On 23 août 2011
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Avec "Orphans", mine de rien, Peter Mullan nous propose un film sensible et très intelligent sur la famille et sur la perte d'un proche.

Avec « Orphans », mine de rien, Peter Mullan nous propose un film sensible et très intelligent sur la famille et sur la perte d’un proche.

Orphans

Orphans (1998)

Un film de Peter Mullan

Ecrit par Peter Mullan

Avec Douglas Henshall, Stephen McCole, Gary Lewis, Rosemarie Stevenson,…

Directeur de la photographie : Grant Cameron

Produit par Frances Higson pour Antoinine Green Bridge, British Screen Productions, Channel Four Films

Comédie dramatique

99 mn

UK

 

A l’occasion du décès de leur mère, trois frères se réunissent dans la maison familiale, à Glasgow, pour ses funérailles. Ils doivent également s’occuper de leur soeur trisomique qui est désormais à leur charge. L’enterrement a lieu le lendemain matin, mais la soirée dégénère rapidement par une bagarre générale. Quand l’un des frères est blessé par un coup de couteau, le plus jeune jure de le venger. Pendant ce temps, l’ainé est bien décidé à rester toute la nuit dans l’église à veiller le corps de sa mère, quitte à laisser sa soeur trisomique rentrer toute seule malgré la tempête qui s’annonce. La nuit va être longue….

Peter Mullan est surtout connu comme acteur, notamment chez Danny Boyle (« Petits meurtres entre amis », « Trainspotting ») et  Ken Loach pour qui il a tourné dans « Riff Raff » (1991) et « My name is Joe » (1998). Ce dernier film lui a valu le prix d’interprétation à Cannes.

Pour autant, « Orphans », à la fois sa première réalisation et son premier scénario pour le cinéma, prouve qu’il a autant d’avenir derrière que devant la caméra. Loin de la grosse farce que pourrait laisser deviner le pitch, avec « Orphans », Peter Mullan nous propose un film sensible et très intelligent sur la famille et sur la perte d’un proche. Chacun a sa manière, chaque fils va laisser éclater son désespoir, perdant la raison, et s’enfonçant dans un délire qui va manquer de l’engloutir.

Si on allait un peu vite en besogne, on pourrait noter l’influence du Danny Boyle de « Petits meurtres entre amis » (pour l’humour noir et la violence) et de Ken Loach (pour le naturalisme social), mais « Orphans » est un film autrement ambitieux. Petit miracle en soi, l’absurdité et l’humour noir des situations n’étouffent pas les scènes d’émotion du film. Rarement la fameuse citation de Boris Vian « l’humour est la politesse du désespoir » n’aura trouvé meilleure incarnation que dans cet « Orphans ».

Un petit chef d’oeuvre d’humour et de sensibilité à ne pas manquer, même si l’édition française du DVD, avec sa qualité d’image toute relative, ne lui montre pas le respect qu’il mérite.

Depuis « Orphans », Peter Mullan a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui grâce à des films durs mais puissants « The Magdalene Sisters » (2002) et « Nerds » (2010), deux autres films de très bonne facture qu’il a écrit et réalisé.

[xrr rating=7/10]

DVD Aventi Distribution. Version originale sous titrée en français et version française. 

A découvrir également :