Review of: Nuts in May
Comédie:
Mike Leigh

Reviewed by:
Rating:
4
On 15 avril 2014
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Comédie hargneuse sur un individu au comportement fascisant. Effroyablement drôle

Comédie hargneuse sur un individu au comportement fascisant. Effroyablement drôle.

Nuts In May Mike Leigh

Nuts in May (1976)

Conçu et réalisé par Mike Leigh

Avec Roger Sloman, Alison Steadman, Anthony O’Donnell,…

Directeur de la photographie : Michael Williams

Produit par David Rose

Diffusé pour la première fois le 13 Janvier 1974 sur BBC 1

Comédie

84 mn

UK

Un couple d’écologistes végétariens le rigide Keith (Roger Sloman) et la naïve Candice-Marie (Alison Steadman) partent faire du camping dans le Devon. Ils s’installent dans un camping, paient dix jours à l’avance, et suivent un programme touristique mis au point au millimètre près par Keith. Mais leur tranquillité est bientôt interrompue par l’arrivé d’un voisin bruyant, Ray, professeur d’éducation physique.

« Nuts in May » est le portrait d’un individualiste fascisant, c’est à dire d’un partisan d’une autorité, de l’ordre et de la contrainte mais imposée… par lui-même. Qu’il défende des causes tout à fait honorables (l’écologisme et le végétarisme) ne le rendent pas plus sympathique. Comme dans « Abigail’s party » l’année suivante, Mike Leigh dresse un portrait sans concession de ces individus tellement emprunts d’eux même et de leurs certitudes qu’ils ne conçoivent les autres que comme des suiveurs aveugles, des animaux de compagnie ou des adeptes de leur culte (ici Candice-Marie) ou des ennemis qu’il faut détruire – psychologiquement et physiquement s’il le faut (Ray, le voisin de camping).

Dans une belle démonstration de hargne, Mike Leigh ridiculise Keith jusqu’au bout, démonte complètement le personnage jusqu’à l’anéantissement de son monde.
« Nuts in May » est une comédie furieuse, sans pitié.

Les autres personnages n’échappent pas au ridicule, et ne sont pas dépourvus de défaut (Ray est effectivement un tête à claque sans-gêne, Candice-Marie une gourde) mais ils gardent une dimension humaine, sont riche de défauts qui n’évacuent pas le reste. Keith, pour sa part, n’est plus qu’un pantin. Et même quand il craque, on peine à lui trouver des circonstances atténuantes.

« Nuts in May » est avec « Abigail’s party » l’une des comédies les plus décomplexées et noires de Mike Leigh. On est à des années lumières des comédies humanistes qu’il fera plus tard, de « Secret & Lies » (dans son versent plus dramatique) à « Be happy » (dans son versent le plus solaire).

Les acteurs offrent comme toujours chez Mike Leigh une excellente prestation (quel directeur d’acteurs quand même !). Roger Sloman et Alison Steadman sont vraiment extraordinaires.

Et petite cerise sur le gateau, « Nuts in May » offre l’une des rares occasions de voir Mike Leigh emmener sa caméra dans un cadre non urbain !

[xrr rating=8/10]

Téléfilm inclus dans le coffret DVD « Mike Leigh, l’intégrale BBC » de Doriane Films. Version originale sous-titrée en français.

A découvrir également :