Review of: Local Hero
Comédie:
Bill Forsyth

Reviewed by:
Rating:
4
On 14 février 2014
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Une comédie contemplative étonnante avec pour décor la côte écossaise. L'un des films britanniques cultes des années 80.

Une comédie contemplative étonnante avec pour décor la côte écossaise. L’un des films britanniques cultes des années 80.

Local Hero (1983)

Local Hero (1983)

Réalisé et écrit par Bill Forsyth

Avec Burt Lancaster, Peter Riegert, Peter Capaldi, Fulton Mackay,…

Directeur de la photo : Chris Menges

Produit par David Puttnam pour Enigma Productions, Goldcrest Films International

Comédie

111 mn

UK

Une grosse compagnie pétrolière texanne décide d’envoyer l’un de ses salariés en Ecosse pour racheter un village dans le but de construire à la place une immense raffinerie. Mais quand MacIntyre (Peter Riegert) arrive sur place, rien ne se passe comme prévu.

local-hero-1983

« Local Hero » fait partie de ces films cultes d’une époque que vous regardez avec curiosité. Pourquoi est-il sorti du lot ? Pourquoi est-il resté comme une référence ? En fait « Local Hero » est un film assez unique et très étrange. Il part d’une trame scénaristique classique qui va, pensez-vous, déboucher sur la lutte d’un groupe de pauvres gens débrouillards face à une méchante multinationale inhumaine (un schéma typique des comédies Ealing).

Et en fait pas du tout. « Local Hero » est une comédie contemplative où notre yuppie Américain se relève bien plus sentimental qu’on aurait pu le croire… Et surtout bien plus que les villageois écossais. Sur place, et contre toute attente, il ne rencontre aucun obstacle, aucune animosité. Pas de rebelles prêts à en découdre. Les habitants du petit village écossais sont bien contents de voir débarquer l’Américain et de se voir offrir une forte somme en échange d’un joli paysage. En fait leur seul souci est d’arriver à lui soutirer le maximum d’argent sans pour autant le décourager.

Au fil des jours, on sent MacIntyre (qui malgré son nom n’a rien d’Ecossais) s’attacher au paysage et à la population. Et s’il n’avoue ces sentiments à Gordon, l’aubergiste et avocat du village, qu’après une bonne cuite, son air de plus en plus mélancolique en dit beaucoup. Au-delà du personnage de MacIntyre, on découvre également son comparse le niais Oldsen (Peter Capaldi), le couple d’aubergiste amoureux mais la tête sur les épaules, un prêtre africain, le vieux fou qui habite sur la plage,… Un ensemble disparate de personnages pas toujours très bien définis, mais qui forment néanmoins un tout étonnamment cohérent.

Parallèlement on fait des retours réguliers à Houston où Felix Happer le patron de la compagnie pétrolière  (incarné par Burt Lancaster), appelle souvent MacIntyre pour lui demander d’observer le ciel à la recherche de comètes. Quand il ne se fait pas insulter par son thérapeute dans le cadre d’une thérapie assez particulière.

Le tout, inattendu, drôle et contemplatif, avec un discours écologique original pour l’époque mais loin d’être radical, dégage un charme certain renforcé par la musique de Mark Knopfler (le leader de Dire Straits).

Il s’agissait du premier gros film du réalisateur écossais Bill Forsyth qui s’était fait remarqué deux an plus tôt avec la comédie à petit budget « Gregory’s girl ». Il a été alors approché par Bill Puttnam qui venait de triompher avec « The Chariots of fire » (1982) et qui voyait en Forsyth un réalisateur à potentiel. Pour assurer le financement du film (4 millions de dollars), Puttnam a réussi à embarquer Burt Lancaster dans le projet.

« Local Hero » a connu un joli succès critique et public à sa sortie, mais est surtout devenu culte avec les années. Il est aujourd’hui souvent cité comme l’une des meilleurs productions Goldcrest. En tout cas, force est de constater, que 30 ans plus tard, le charme décalé de « Local Hero » opère toujours.

[xrr rating=7/10]

DVD Film 4. Version originale. Sous-titres anglais. Interview de Bill Forsyth.

Suivez-nous :

A découvrir également :