Review of: Horror Express

Reviewed by:
Rating:
3
On 22 août 2015
Last modified:23 août 2015

Summary:

Un film d'horreur gothique anglo-espagnol qui lorgne du côté de la Hammer avec bien sûr Christopher Lee et Peter Cushing

Un film d’horreur gothique anglo-espagnol qui lorgne du côté de la Hammer avec bien sûr Christopher Lee et Peter Cushing !

HorrorExpress1

Horror Express (1972)

(Terreur dans le Shanghaï-Express)

Réalisé par Eugenio Martín

Ecrit par Arnaud d’Usseau et Julian Zimet

Avec Christopher Lee, Peter Cushing, Telly Savalas, Alberto de Mendoza, Silvia Tortosa, Julio Peña,…

Directeur de la photographie : Alejandro Ulloa

Produit par Bernard Gordon pour Granada Films et Benmar Productions

Horreur / SF

UK / Espagne

En 1906, lors de fouilles en Chine, un anthropologue britannique le professeur Saxton (Christopher Lee) découvre une créature préhistorique piégée dans la glace. Il décide de la rapporter en Europe par train.

TerreurDsLeShangaiExpressEn 1973, alors que la Hammer est en phase terminale, les suiveurs, armés de photocopieuses, sévissent encore. Le scénariste américain Bernard Gordon, habité du film de genre (Zombies of Mora Tau, The Day of the Triffids,…) se charge de la production de ce film co-financé par Granada Films (la filiale cinéma de la chaine Granada du réseau ITV) et sa propre société Benmar Productions.

Benmar Productions va se lancer l’espace de quelques films dans une collaboration assez rare : la co-production britannico-espagnole avec « A Town Called Bastard » (1971), Captain Apache (1971) et donc « Horror Express » (1972).

« Horror Express » a été tourné en Espagne avec des équipes locales dont le réalisateur Eugenio Martín (qui pour l’occasion à anglicisé son nom en Gene Martin !). Le scénario a lui été co-signé par deux Américains Arnaud d’Usseau et Julian Zimet. Le duo signera l’année suivante le film d’horreur sur deux roues « Psychomania » de Don Sharp toujours pour Benmar Productions.

Par le mélange d’horreur gothique et de SF, on pourrait bien se trouver en tout cas devant une production Hammer de la grande époque. Impression renforcée par la présence à l’écran du duo mythique Christopher Lee et Peter Cushing, mais aussi par une très belle production. Pas de fautes de goût notoires (loin s’en faut !) dans les décors (l’intérieur d’un train luxueux du début du siècle dernier est très bien reproduit), les costumes aussi bien que la photo d’Alejandro Ulloa.

Voici donc un chef d’oeuvre méconnu ? Je n’irais pas jusque là ! Le scénario est un fourre-tout incohérent. On y pille sans vergogne les films de la Hammer mais aussi les western spaghetti et le « Murder on the orient express » d’Agatha Christie qui était sur le point de connaitre une adaptation cinématographique à grand budget (un hasard ?).

Mais surtout, le scénario multiplie les incohérences comme Jésus les petits pains. Impossible de citer tous les cas. Mais par exemple quand la créature fossile de deux millions d’années disparait et laisse un cadavre à sa place, la première explication qui vient à l’idée de ces scientifiques et du policier est qu’elle s’est réveillée (perso, j’aurais d’abord pensé à un vol mais bon…). J’ai bien aimé aussi le moment où nos professeurs arrivent à voir les images vues par la créature en prélevant du liquide de son oeil et en l’examinant à travers un microscope. Mouais… Il y a des limites quand même !

Autre aspect problématique, le personnage de Peter Cushing semble n’être là que pour pouvoir recréer le duo légendaire, mais manque d’épaisseur.

Alors bon il y a du second degré comme quand l’inspecteur dit aux deux savants britanniques :

– Pourquoi le monstre ne serait pas l’un de vous deux ?

La réponse est imparable :

– Mais nous sommes Anglais voyons !

Et évidemment l’arrivée tonitruante dans le dernier quart d’un détective cosaque (interprété par Telly ‘Kojak’ Savalas) avec ses méthodes expéditives est plus un ressort comique qu’autre chose.

Par la qualité de sa production et de son interprétation, « Horror Express » mérite le coup d’oeil. Dommage que les scénaristes n’aient pas travaillé leur copie avec plus de soin !

[xrr rating=6/10]

DVD zone 1 US. Studio Simitar Video. Version originale sans sous-titres

Suivez-nous :

A découvrir également :