Thriller:
Cy Enfield

Reviewed by:
Rating:
4
On 12 février 2013
Last modified:11 octobre 2014

Summary:

Un thriller sévèrement burné avec des camions qui roulent à toute vitesse et un casting en or (Stanley Baker, Sean Connery, Patrick Mc Goohan,...).

Un thriller sévèrement burné avec des camions qui roulent à toute vitesse et un casting en or.

Hell's drivers

Hell Drivers (1957)

(Train d’enfer)

Réalisé par Cy Enfield

Ecrit par John Kruse et Cy Enfield

Avec Stanley Baker, Patrick McGoohan, Herbert Lom, Sean Connery, William Hartnell, David McCallum, Peggy Cummins,…

Directeur de la photographie : Geoffrey Unsworth

Produit par Benjamin Fisz pour Rank Organisation

108 mn

UK

À sa sortie de prison, Tom Yateley (Stanley Baker) veut se ranger et trouve un emploi de chauffeur de camions pour transporter du ballast. L’entreprise aux mœurs un peu particulières Hawlett Trucking impose à ses chauffeurs, payés principalement au nombre de transports effectués, une conduite périlleuse, où toutes les violations du code de la route sont implicitement encouragées. Confronté à la compétition interne entre chauffeurs, Tom Yateley s’obstine à détrôner le meilleur d’entre eux, Red (Patrick McGoohan), aidé par son ami et collègue Gino (Herbert Lom), ancien prisonnier de guerre italien installé en Angleterre.

 

Hell's driversLe pitch de « Hell Drivers » n’est pas sans faire penser au film de HG Clouzot « Le salaire de la peur » sorti trois ans plus tôt. Mais ici le scénario est a priori moins bien sexy. Il ne s’agit pas de transporter des explosifs à travers les paysages sud africains, mais de foncer à toute allure…. en transportant du gravat dans la campagne anglaise ! Pourtant, « Hell Drivers » transpire de testostérones.

D’abord le scénario est bien construit avec ses personnages relevés et son intrigue bien menée (le film a été récompensé d’un BAFTA pour son scénario). Ensuite, le film bénéficie de la photo noir et blanc impeccable de Geoffrey Unsworth, grand directeur photo. Quant à Cy Enfield il signe ici une réalisation dynamique qui sert cette histoire virile et la garde sur les rails sans tomber dans la parodie.

Mais « Hell’s Drivers » doit beaucoup à son casting hors du commun. Stanley Baker est imposant dans le rôle de Tom, le petit nouveau qui veut se faire un trou parmi les vieux de la vieille, et qui est bien décidé à ne pas se faire bouffer par le chef de meute, Red. Ce dernier est incarné par  Patrick McGoohan qui cabotine joyeusement et est décidément très à l’aise dans les rôles de méchants vicieux (dans un registre différent il était également excellent dans une version 60s de Iago dans « All night Long » de Basil Dearden).

Le reste du casting des conducteurs de gros camions vaut également son pesant de cacahuètes avec des tous jeunes Sean Connery et Gordon Jackson (The Professionals), ainsi que le déjà plus vieux Sid James (futur star des comédies populaires Carry On) et l’acteur tchèque Herbert Lom méconnaissable et exceptionnel dans le rôle de l’immigré italien Gino. Parmi les rôles féminins forcément un peu plus anecdotiques dans ce monde sévèrement burné, on note quand même la présence de Jill Ireland (futur partenaire féminin préféré de Charles Bronson et seul amour de Mr Spock !) et Peggy Cumins dans le rôle de la blonde de service. Quant au patron des hell drivers, il s’agit de William Hartnell (qui incarnera quelques années plus tard le premier Doctor Who), et enfin dans le rôle du jeune frère de Tom, on retrouve avec plaisir David McCallum.

Le réalisateur, Cy Enfield est un cinéaste américain, formé auprès d’Orson Welles,  et qui a réalisé là bas quelques films notables (The Sound of Fury, 1950) avant de devoir qui fuir les Etats Unis au début des années 50 suite à des accusations de communisme. Il trouvera refuge en Angleterre où il réalisera rapidement de nombreux films, sous un pseudo puis sous son nom. Son film anglais le plus connu reste « Zoulou » (1964) tourné avec son acteur fétiche Stanley Baker également présent ici dans le rôle principal. Il s’est retiré du cinéma dès 1971.

Un peu oublié, Stanley Baker est un acteur gallois avec une présence remarquable. Il a notamment tourné pour Dearden, Enfield et Losey. Il est mort trop jeune à 48 ans en 1976.

John Kruse est un scénariste télé qui signe ici pour la première fois un script pour le cinéma avec Cy Enfield. Ils écriront encore ensemble l’année suivante « Sea Fury » toujours avec Stanley Baker dans le rôle principal, qui essayera avec moins de succès de capitaliser sur celui de « Hell Drivers ».

[xrr rating=8/10]

DVD PVB Editions. Version originale sous titrée et version française

Suivez-nous :

A découvrir également :