Review of: Green for Danger
Crime:
Sidney Gilliat

Reviewed by:
Rating:
3
On 2 décembre 2015
Last modified:2 décembre 2015

Summary:

Un whodunit sympathique porté par l'interprétation d'Alastair Sim et des dialogues incisifs !

Un whodunit sympathique porté par l’interprétation d’Alastair Sim et des dialogues incisifs !

green-for-danger-alastair-sim

Green for Danger (1946)

(La couleur qui tue)

Réalisé par Sidney Gilliat

Ecrit par Sidney Gilliat et Claude Guerney

Avec Alastair Sim, Trevor Howard, Wendy Thompson, Judy Campbell, Leo Genn, Sally Gray,…

Directeur de la photographie : Wilkie Cooper

Produit par Sidney Gilliat et Frank Launder pour Individual Pictures

Tourné aux Studios Pinewood

Crime

UK

Aout 1941. Alors que les V1 s’abattent sur Londres, dans le sud est de l’Angleterre, un hôpital accueille un facteur qui s’est retrouvé enseveli sous un bombardement, pour une simple commotion. Pourtant, il meurt pendant l’intervention chirurgicale. Le lendemain, l’infirmière Bates est assassinée alors qu’elle avait annoncé que la mort du facteur était un meurtre et qu’elle en avait la preuve. L’inspecteur Cockrill (Alastair Sim) est dépêché sur place.

Green_For_Danger-1947Les Anglais sont de grands amateurs de « whodunit » et au cinéma « Green for Danger » est l’un des exemples plus reconnus du genre. Ce film de 1946 est adapté d’un roman à succès de Christianna Brand paru deux ans plus tôt et mettant en scène l’inspecteur Cockrill (« Green For Danger » est le deuxième de ses sept romans figurant ce personnage).

Sidney Gilliat a commencé comme touche à tout à la fin des années 20 mais il est avant tout connu comme scénariste et producteur, seul ou avec son confrère Frank Launder. Il a notamment travaillé pour Alfred Hitchcock et Carol Reed.

Si dans « Green for danger », Gilliat cumule les casquettes de scénariste, réalisateur et producteur, c’est surtout son talent de dialoguiste qui brille. L’inspecteur Cockrill et un personnage excentrique aux répliques qui tuent. Un peu froussard, maladroit, il est toujours d’un aplomb apparemment inébranlable. En fait il n’est pas sans rappeler le célèbre détective belge créé par Agatha Christie en 1920. Ici Cockrill est superbement incarné par Alastair Sim, dont les talents comiques (avec une pointe de sadisme) font merveille.

Les autres personnages sont également bien dessinés (notamment via les conflits amoureux et de personnalité ébranlant une équipe de médecins et d’infirmières qui pour cause de guerre vit en quasi huis clos dans un hôpital perdu dans la campagne anglaise). Les personnages sont de plus interprétés par des pointures comme Trevor Howard, et d’excellents acteurs comme Leo Genn ou encore Megs Jenkins.

Le plaisir que vous retirerez du film dépendra en bonne partie de votre appréciation des whodunit. L’intrigue est maligne sans être renversante (même si pour être honnête je n’ai pas compris grand chose aux explications médico-machintruc et aux motivations supposées ou réelles de certains), mais encore une fois ce sont en bonne partie les personnages qui font vivre le film et lui donnent de l’intérêt.

Rating: ★★★★★★☆☆☆☆ 

DVD zone 2 UK (2006). Edition Network. Version originale sans sous titres.

A découvrir également :