Thriller:
Richard Marquand

Reviewed by:
Rating:
4
On 30 mai 2015
Last modified:30 mai 2015

Summary:

Un très beau thriller avec un personnage féminin fort superbement interprété par Kate Nelligan

Un très beau thriller avec un personnage féminin fort superbement interprété par Kate Nelligan

EYE OF THE NEEDLE, Christopher Cazenove (in wheelchair), Kate Nelligan (holding child), Donald Sutherland, 1981, © United Artists

EYE OF THE NEEDLE, Christopher Cazenove, Kate Nelligan, Donald Sutherland, 1981, © United Artists

Eye of the needle (1981)

(L’arme à l’oeil)

Réalisé par Richard Marquand

Ecrit par Stanley Mann d’après le roman de Ken Follet

Avec Donald Sutherland, Kate Nelligan, Christopher Cazenove, Stephen MacKenna,…

Directeur de la photo : Alan Hume

Musique : Miklós Rózsa

Produit par Stephen J. Friedman

Thriller

UK / USA

Pendant la seconde guerre mondiale, Heinrich Faber alias The Needle (Donald Sutherland) réalise des missions d’espionnage et d’élimination pour le compte d’Hitler sur le territoire britannique. Alors qu’il vient de découvrir l’endroit où aura lieu le débarquement, sa couverture est grillée et il doit fuir et rejoindre l’Allemagne pour alerter Hitler. Pendant ce temps, Lucy (Kate Nelligan) et son mari David (Christopher Cazenove) ont un accident de voiture le jour de leur mariage. David perd l’usage de ses jambes, et pour fuir le regard des autres, entraine sa femme sur l’île de Storm au large de la côté écossaise où ils vivent reclus avec le vieux Tom… jusqu’à l’arrivée de Heinrich.

Eye_of_the_Needle-affiche« Eye of the needle » est un thriller en temps de guerre séparé en deux parties distinctes. La première moitié du film est audacieuse, mais un peu déséquilibrée, avec ses deux histoires en parallèle qui ne semblent pas vouloir se rejoindre. Quel est le rapport en effet entre Lucy, une jeune femme de bonne famille sur le point d’épouser un jeune et fringant pilote de chasse, et Heinrich, un espion nazi ?

Mais la partie la plus intéressante du film est justement celle en huis clos sur l’île écossaise où les deux destins se croisent et où Lucy et Heinrich entament, contre toute probabilité, une relation amoureuse. D’autant que les deux acteurs canadiens qui portent sur leurs épaules les rôles principaux, Donald Sutherland et Kate Nelligan, sont tous deux formidables.

Le personnage de Lucy est un beau personnage féminin, épouse et mère mais aussi amante et femme d’un courage inouï qui sera in fine, par la force du hasard, la personne sur laquelle va reposer le dénouement de la guerre. Rien que ça !

Le réalisateur gallois Richard Marquand a été formé à la BBC pour laquelle il a notamment réalisé la mini série de prestige co-produite avec les US « The Search for the Nile » (1971) qui a remporté un Emmy Awards et un Golden Globe. Il a débuté au cinéma avec le thriller « The Legacy » (1978) au scénario co-écrit par l’un des piliers de la Hammer, Jimmy Sangster. Aujourd’hui on se souvient surtout de Richard Marquand (mort trop jeune à 49 ans en 1987 d’une crise cardiaque) pour « The Return of the Jedi » (1983).

La très belle photo qui donne une vraie ambiance aux séquences sur l’île de Storm (en fait l’île de Mull), est due au londonien Alan Hume qui a collaboré trois fois avec Marquand (« Birth of the Beatles » en 1979 et « The Return of the Jedi » en 1983).

« Eye of the needle » bénéficie d’une ambiance très forte et l’on pense aux films d’Hitchcock dans sa période britannique.

Mon seul regret sur le film, à part quelques longueurs dans la première partie, vient de la musique de Miklós Rózsa, assez envahissante et pesante.

[xrr rating=8/10]

DVD MGM. Zone 2. Version originale sous titrée en français.

A découvrir également :