Review of: L'Oeil du Malin
Horreur:
J. Lee Thompson

Reviewed by:
Rating:
2
On 27 octobre 2013
Last modified:11 octobre 2015

Summary:

Un film d'horreur au scénario sans intérêt (encore une histoire de satanisme sans grand relief) mais quels acteurs et quel décor !

Un film d’horreur au scénario inintéressant mais quels acteurs et décors !

L'oeil du Malin (1966)

Eye of the Devil (1966)

(L’œil du Malin)

Réalisé par J. Lee Thompson

Ecrit par Robin Estridge et Dennis Murphy d’après le roman de Robin Estridge

Avec Deborah Kerr, David Niven, Donald Pleasence, Sharon Tate, David Hemmings,…

Directeur de la photographie : Erwin Hillier

Produit par John Calley et Martin Ransohoff pour Filmways

Horreur

92 mn

UK

Philippe de Montfaucon (David Niven) est installé à Paris mais est propriétaire du château familial Bellenac, et d’un vignoble attenant. Un soir, il est appelé pour se rendre en urgence à Bellenac. Contre l’avis de son mari, sa femme (Deborah Kerr) le rejoint au château accompagnée de leurs deux jeunes enfants. Là elle est témoin de scènes étranges.

Eye of the Devil (affiche, 1966)Quel casting ! David Niven et Debroah Kerr jouent des châtelains contre leur gré, Donald Pleasance le prêtre d’un culte étrange, Sharon Tate et David Hemmings une soeur et un frère étranges liés à la malédiction du château. On a même John Le Mesurier dans une courte apparition du médecin de famille ou encore Flora Robson dans le rôle de la mère. Et puisqu’on parle du casting, il est à noter que la superbe actrice américaine Sharon Tate signe ici sa première apparition créditée au cinéma (mais sa voix aurait été doublée)  et que Deborah Kerr n’a rejoint le film qu’en cours de tournage pour remplacer Kim Novak qui avait du déclarer forfait suite à un accident de cheval (ou aurait été mise à la porte suite à une altercation avec l’un des producteurs).

Mais le casting n’est pas la seule chose notable du film, il faut aussi préciser qu’il a été essentiellement tourné au château de Hautefort en Dordogne qui offre un superbe cadre au « Eye of the Devil » (et représente un témoignage très intéressant sur l’état du château en cours de rénovation dans les années 60 juste avant d’être ravagé par le feu en 1968).

Mais, car il y a un mais, le scénario est totalement inintéressant. On comprend tout de suite ce qui est en train de se passer, il n’y a aucun mystère, aucune révélation digne de ce nom qui va relancer l’intrigue. Rien. Et comme le scénario à la base relève plutôt du satanisme grotesque qu’autre chose…

Par ailleurs, pour montrer que la plupart des personnages sont des êtres maléfiques, dépourvus d’âme, on a trouvé intelligent de les faire regarder dans le vide avec une mine impassible. Ce qui limite quelque peu l’amplitude de leur jeu, et fait vraiment très, très artificiel. David Hemmings, Sharon Tate et Donald Pleasance ne sont donc pas ici sous leur meilleur jour.

Malgré tout, le film bénéficie d’une ambiance intéressante, et la réalisation de J. Lee Thompson est compétente, avec quelques très jolis plans, mais abuse des zooms et travellings.  J. Lee Thompson, qui revenait d’une grosse période américaine où il a empilé les films de guerre, les films d’aventure (avec Yul Brynner) et les comédies (avec Shirley MacLaine) n’a pas l’air très concerné par son sujet, mais qui pourrait lui en vouloir ? Il n’était d’ailleurs pas le réalisateur pressenti au départ sur le sujet, et est arrivé sur le projet après plusieurs défections.

Dans ces conditions, on ne sait trop que penser de « Eye of the devil », et il est difficile d’en recommander le visionnage pour d’autre raison que pour profiter de son casting (avec les limites énoncées) et de ses décors hors normes.

Rating: ★★★★☆☆☆☆☆☆ 

DVD Zonde 2 FR. Collection Les Trésors Warner. Version originale sous-titrée en français.

Le DVD sur le site de la Fnac :

http://video.fnac.com/a5362214/L-oeil-du-malin-Deborah-Kerr-DVD-Zone-2

A découvrir également :