Ecrans britanniques

La 16e édition du Festival des Ecrans Britanniques se tiendra à Nîmes du 15 au 24 février 2013. Au coeur du programme cette année, une thématique Londres au cinéma, un hommage à Andrew Kötting et une retrospective John Schlesinger.

Le festival débutera par un hommage au réalisateur Andrew Kötting qui sera présent dès l’ouverture de la manifestation pour présenter ses films documentaires à la fois expérimentaux et très personnels : un road movie excentrique le long des côtes anglaises avec sa grand mère et sa fille (« Gallivant » en 1996), un voyage initiative en mémoire de son père décédé (« In the walk of deadad », 2007) et un portrait de sa fille Eden atteinte du syndrome de Joubert (« This is our life », 2011).

Les Ecrans britanniques profitent également de la ressortie dans les salles françaises et en DVD de trois joyaux du cinéaste John Schlesinger  pour organiser une retrospective autour de ces trois films  « Billy Liar » (1959), « A kind of loving » (1962) et « Darling » (1965). Ils seront pour l’occasion présentés par l’un des grands spécialistes français du cinéma britannique Philippe Pilard himself.

Autre moment fort la programmation qui sera largement centrée autour de la capitale britannique vue par 20 cinéastes différents. Des films de toute période (de 1928 à aujourd’hui), des raretés et des classiques. Une belle sélection éclectique. Notons la présence de « Underground », un film muet d’Anthony Asquith, récemment restauré et ressorti en salles par le British Film Institute pour célébrer les 150 ans du métro londonien, et qui sera diffusé ici sous forme de ciné-concert. Le festival diffusera également en avant-première le documentaire de Julien Temple « London The Modern Babylon » (2012).

Niveau avant-premières, notons aussi la projection de « Song For Marion » de Paul Andrew Williams, « Hyde Park on Hudson » de Roger Mitchell, « Quartet » de Dustin Hoffman

Cette nouvelle édition des Ecrans Britanniques rend également un hommage justifié aux Editions française Doriane Films qui à travers leur collection « Typiquement british » ont sorti en France plusieurs joyaux de la télévision et du cinéma britannique. Cécile Farkas, la directrice de Doriane Films, viendra présenter « Cathy Come Home », brûlot de Ken Loach de 1966 réalisé pour la BBC, et « High Hopes » de Mike Leigh, un film financé par Channel 4 Films.

Bref, encore un très beau programme cette année, et, croisons les doigts, j’espère bien y faire un tour.

Pour plus d’informations et consulter le programme, je vous invite à vous rendre de ce pas sur le site Ecrans Britanniques.

 

 

A découvrir également :