Fantastique:
Jonathan Miller

Reviewed by:
Rating:
4
On 22 avril 2016
Last modified:22 avril 2016

Summary:

Comment créer un climat angoissant avec presque rien. Un coup de maître adapté d'une nouvelle de MR James.

Comment créer un climat angoissant avec presque rien. Un coup de maître adapté d’une nouvelle de MR James.

Whistle and I'll Come to You

Whistle and I’ll Come to You (1968)

Réalisé par Jonathan Miller

Ecrit par Jonathan Miller d’après la nouvelle de MR James

Avec Michael Hordern, Ambrose Coghill, George Woodbridge,…

Directeur de la photographie : Dick Bush

Produit par Jonathan Miller pour BBC

Diffusé le 7 mai 1968

Fantastique / Horreur

42mn

UK

Le professeur Parkins (Michael Hordern) a loué une chambre dans un hôtel sur la côte. Lors d’une balade, il trouve dans un vieux cimetière un petit sifflet sur lequel est gravé une étrange inscription.

Réalisateur, scénariste et producteur de «  »Whistle and I’ll Come to You », Jonathan Miller est un ancien de Beyond the Fringe, cette troupe comique qui a révolutionné l’humour anglais et qui réunissait en plus de Miller, Peter Cook, Dudley Moore et Alan Bennett. Dès le milieu des années 60, Miller travaille pour la télévision britannique comme réalisateur, scénariste et producteur. Il ne fera pendant sa carrière qu’une virée sur grand écran avec le décevant « Take a Girl Like You » (1970).

« Whistle and I’ll Come to You » est réalisé en 1968 pour l’anthologie Omnibus de la BBC qui regroupe des documentaires mais aussi des concerts ou des fictions plus ou moins expérimentales.

« Whistle… » est formellement audacieux. Basé sur la nouvelle fantastique de MR James, ce court téléfilm de 42mn suit un vieux professeur d’université rationaliste qui vient de débarquer dans un hôtel côtier pour se reposer. La découverte lors d’une balade d’un sifflet sur lequel a été gravé une inscription énigmatique va quelque peu perturber ses vacances.

Tourné dans un somptueux noir et blanc, « Whistle… » bénéficie d’une réalisation extrêmement précise. Le rythme est très lent, et l’on suit le professeur Parkins parfois de façon très proche ou à distance comme si on l’observait, des yeux d’une autre personne. On entend Parkins ruminer, se parler à lui-même. Ses rares interactions avec d’autres personnes sont hésitantes. Et quand les événements autour de lui commencent à se flouter, il perd rapidement pied et se met à faire des cauchemars et à entendre des bruits. Mais s’il était fou depuis le début ? Le questionnement sur la normalité et l’ambiguïté sur la santé mentale de Parkins participe bien entendu à la tension et au malaise qui se dégage de « Whistle and I’ll Come to You ».

Michael Hordern dans le rôle principal est formidable de justesse. Holdern est l’une des gueules du cinéma britannique qui a joué dans près de 200 films et téléfilms entre ses débuts en 1939 et sa mort en 1995.

La magnifique photo est signée Dick Bush qui avait déjà travaillé à la télévision pour Peter Watkins (Culloden) et qu’on retrouvera plus tard au cinéma près de Blake Edwards (Victor/Victoria), William Friedkin (Sorcerer) ou encore sur de nombreux Ken Russel (Savage Messiah, Mahler, Tommy),…

Ce classique de la télévision britannique est ressorti récemment en DVD chez BFI avec son remake de 2010 avec John Hurt. On peut le retrouver également dans l’excellent coffret « Ghost stories ».

Rating: ★★★★★★★★☆☆ 

DVD BFI. Version originale avec des sous-titres anglais.