Drame:
James Clavell

Reviewed by:
Rating:
3
On 10 juillet 2012
Last modified:11 octobre 2015

Summary:

"To Sir with love" est un joli film sur le thème rabattu du professeur charismatique qui doit faire face à des élèves rebelles. Sidney Poitier est royal !

« To Sir with love » est un joli film sur le thème rabattu du professeur charismatique. Sidney Poitier est royal !

To Sir With Love / Les anges aux poings serrés

To Sir, With Love (1967)

(Les anges aux poings serrés)

Réalisé par James Clavell

Ecrit par James Clavell d’après le roman d’ER Braithwate

Avec Sidney Poitier, Judy Geeson, Christian Roberts, Suzy Kendall,…

Directeur de la photographie : Paul Beeson

Produit par James Clavell pour Columbia British Corporation

105 mn

UK

Mark Thackerey (Sidney Poitier) vient d’arriver à Londres et prend un emploi de professeur dans une école d’un quartier populaire dans l’est de Londres. Les élèves de sa classe sont très durs, mais loin de se laisser abattre, il décide de faire front.

« To Sir With Love » s’inscrit dans la lignée des films où un professeur courageux, déterminé  et charismatique se retrouve face à une classe d’élèves cyniques et marginalisés face au système scolaire.

Les Anges aux poings serrésOn est donc dans un genre bien cadré. Et il faut bien l’avouer, étant donné que le milieu scolaire a bien changé, nos ados perturbateurs semblent bien innocents. Ceci dit, le film est bien dialogué, et les acteurs sont convaincants. Au premier rang desquels on trouve le plus grand acteur hollywoodien « de couleur » de tous les temps, Sidney Poitier, qui faisait ici une rare incursion outre-atlantique. 1967 était une sacrée année pour l’acteur avec également les sorties d’ « In the heath of the night » et « Guess who’s coming to dinner ».

Sidney Poitier avait déjà joué dans l’un des premiers films du genre – mais cette fois ci en tant qu’élève- avec « Blackboard Jungle » (1955), film américain de Richard Brooks, qui était également l’un des premiers films hollywoodiens à utiliser le rock’n’roll en bande son (Bill Haley dans ce cas précis). Le film avait connu un très grand succès à l’époque, notamment en Grande Bretagne où l’une de ses projections à Londres a été marquée par un incident notable. La salle a été vandalisée par les Teddy Boys qui ont arraché les sièges de la salle pour pouvoir danser à leur aise.

Concernant « To Sir With love », le risque de débordement était nettement moins grand. La pop a remplacé le rock. La musique est bien dans le ton du film, plus divertissant que réellement provocant. A l’image de la réalisation de Clavell (la visite au musée façon diaporama rythmé par la musique pop est mythique).

Parlons justement du réalisateur. L’Australien James Clavell est plus connu comme écrivain de best sellers d’aventures exotiques (Shogun et Tai Pan) que pour ses incursions au cinéma. Il a néanmoins réalisé une poignée de films et a signé l’adaptation de « The Great Escape » (1963).

« To Sir With Love » sera un grand succès de l’époque, notamment aux Etats-Unis où il a rapporté 42 millions de dollars (pour un budget de 640.00 dollars). La chanson éponyme chantée par Lulu sera  elle première au box office US .

A noter que le film a engendré une suite made in US assez moyenne en 1996, toujours avec Sidney Poitier, mais réalisée cette fois-ci par Peter Bogdanovitch.

Rating: ★★★★★★★☆☆☆ 

DVD Sony Pictures Entertainment. Version française et version originale sous-titrée. Bande annonce.

A découvrir également :