Satire:
Simon Cellan Jones

Reviewed by:
Rating:
3
On 14 avril 2015
Last modified:14 avril 2015

Summary:

Un téléfilm qui a du mal à dépasser le stade de la satire un peu facile. Pas follement convaincant mais quel culot !

Un téléfilm qui a du mal à dépasser le stade de la satire un peu facile. Pas follement convaincant mais quel culot !

The Trial of Tony Blair

The Trial of Tony Blair (2007)

(Le procès de Tony Blair)

Réalisé par Simon Cellan Jones

Ecrit par Alistair Beaton

Avec Robert Lindsay, Peter Mullan, Phoebe Nicholls, Robert Bowman, Claire Skinner, Adrian Scarborough,…

1e diffusion le 15 janvier 2007 sur More4 et le 18 janvier sur Channel 4

Politique / Satire

72mn

UK

2010. Tony Blair (Robert Lindsay), quitte le pouvoir et cède son poste de Premier Ministre à Gordon Brown (Peter Mullan). Rempli d’illusions, Tony Blair refuse d’écouter les avertissements de son assistant qui le met en garde contre la possibilité d’un procès auprès de la cour pénale internationale de La Haye pour son implication dans la guerre en Irak.

En janvier 2007, alors que Tony Blair est encore au pouvoir pour 6 mois, More4, la petite soeur de Channel 4, diffuse un téléfilm au nom éloquent : « The Trial of Tony Blair ». La fiction imagine, avec pas mal de culot, un Tony Blair qui quitte le pouvoir (en 2010) et se retrouve devant la cour pénale internationale de La Haye suite à sa participation active à la guerre en Irak aux côtés de Bush Jr.

Robert Lindsay, célèbre acteur anglais surtout connu pour ses rôles sur petit écran, porte ici sur ses épaules le rôle du premier ministre. Il interprète avec talent un homme qui est tout le temps à la recherche de l’approbation des autres, à la confiance minée par 13 ans de pouvoir et hanté par une guerre en Irak qu’il n’assume pas.

Tony Blair est un homme politique blessé et il réagit en tant que tel. Il veut se convaincre que cette histoire de cour internationale ne lui tombera jamais sur le dos, que forcément la popularité du Labour va s’effondrer suite à son départ et son remplacement par le peu charismatique Gordon Brown (Peter Mullan qui ne fait pas dans la dentelle)  et qu’on va très bientôt lui proposer un boulot au niveau international. Mais y croit-il vraiment ?

Sa femme Cherry (Phoebe Nicholls) et ses assistants sont en tout cas là pour lui, à ses côtés. Enfin pas tant que ça finalement. Sa femme elle-même a dû mal à lui mentir.

– Quel est le bilan de mon passage au gouvernement ?

– Je vais faire du thé.

Et il se serait bien passé de l’installation de l’activiste Brian Haw, pourfendeur de sa participation à la guerre en Irak, sur le trottoir juste en face de sa maison !

Mais voilà, Tony Blair n’est plus Premier Ministre, il n’est plus personne. Et ses alliés Américains (représentés désormais par une présidente démocrate Hillary Clinton) vont le laisser tomber. Après tout de leur côté ils ne risquent rien, puisqu’ils ne reconnaissent pas la juridiction de  La Haye. Même dans son propre pays, Blair est en danger. Ses relations avec Gordon Brown sont extrêmement tendues. Ce dernier protégera t-il son ancien ami ? En fait rien n’est moins sûr.

Le portrait est acide. Alistair Beaton est un habitué de la satire, ayant fait ses classes dans les mythiques « Not The Nine O’Clock News  » et « Spitting Image ». Pourtant « The Trial of Tony Blair » reste assez anecdotique. La faute à une suite de portraits peu développés (on se demande même pourquoi David Cameron est présent tant ses apparitions sont déconnectées de l’intrigue !), une narration simpliste et pas très convaincante. En fait ce téléfilm manque de contenu ! 72mn c’est bien trop court pour faire autre chose que de la farce peu nuancée et finalement assez peu originale.

Par exemple, le téléfilm ne propose pas du tout un débat construit sur le rôle de Tony Blair dans la guerre en Irak. Il ne propose aucun débat d’ailleurs. Sa culpabilité est ici présentée comme un fait. Il aurait été intéressant de voir le déroulement du procès de La Haye mais le téléfilm s’arrête avant.

Reste que More4 a réussi un bon coup de pub en lançant ce téléfilm tel un pavé dans la marre de la politique britannique. Et qu’on peut quand même saluer un pays où faire une satire au vitriol sur l’homme politique le plus puissant du moment est possible à la télévision (même si ce n’est pas sur BBC One). Une audace que s’est empressée de saluer Canal Plus en diffusant le téléfilm et en le sortant en DVD sur le marché français. Une belle initiative (bien qu’on aurait bien aimé voir Canal se lancer elle-même dans la production d’un téléfilm sur Chirac alors au pouvoir en France et sur le point de le quitter. Vu le personnage, il y avait de quoi faire une mini série) !

Rating: ★★★★★★☆☆☆☆ 

DVD Studio Canal. Zone 2 FR. Version originale avec sous titres français.

A découvrir également :