Review of: The Ritz
Comédie:
Richard Lester

Reviewed by:
Rating:
3
On 25 janvier 2015
Last modified:27 février 2015

Summary:

Une comédie très seventies sur les homosexuels. Très datée mais quelques bons moments et des acteurs qui s'amusent.

Une comédie très seventies sur les homosexuels. Très datée mais quelques bons moments et des acteurs qui s’amusent.

TheRitz1976

The Ritz (1976)

Réalisé par Richard Lester

Ecrit par Terrence McNally d’après sa pièce

Avec Jack Weston, Jerry Stiller, Rita Moreno, F. Murray Abraham, Treat Williams,…

Directeur de la photographie : Paul Wilson

Produit par Denis O’Dell

Tourné aux Twickenham Film Studios

Comédie

UK / USA

Sur son lit de mort, un chef mafieux a demandé à son fils (Jerry Stiller) de supprimer la personne qu’il hait le plus au monde… son beau fils Gaetano Proclo (Paul Weston). Pour fuir son destin tout tracé, Proclo demande à un chauffeur de taxi de l’amener là où son beau-frère ne pourra pas le trouver. C’est ainsi qu’il débarque au Ritz, un hôtel-bains publics 100% gay.

Sorti deux ans plus tôt que la « Cage aux Folles », « The Ritz » est à peu près dans la même veine. Les homosexuels y sont (majoritairement) de grandes folles, hystériques et sources d’inépuisables blagues, dont la principale occupation est de baiser dans le hammam et d’organiser des soirées kitch. Pas très politiquement correct donc, et clairement pas le genre de films qui pourraient sortir sur les écrans aujourd’hui.

Adapté d’un spectacle de Broadway sorti un an plus tôt, « The Ritz » est avant tout une grosse farce qui a le bon goût de ne pas se prendre du tout au sérieux. Le scénario tient sur du papier cigarette, les comédiens en font des tonnes (les rôles principaux sont en grande partie tenus par les acteurs originaux de la pièce). Tout le monde a l’air de bien s’amuser.

Et si le niveau de nimportaouaque est assez élevé, finalement le film est presque trop sage et manque un peu de folie (si, si). Quitte à aller dans cette direction, pourquoi n’être pas aller jusqu’au bout ? Franchement, l’auteur/scénariste n’aurait pas dû se sentir obligé de tenir son intrigue jusqu’au bout (que de toute façon il gère avec une paresse assez insupportable). Le film aurait pu très bien finir sur une orgie. Mais on n’est pas ici dans « The Rocky Horror Picture Show », sorti un an avant. C’est presque dommage.

Le réalisateur Richard Lester est d’ailleurs un habitué de la comédie barrée et aurait pu pousser davantage dans cette direction. Cet américain installé au UK a ainsi commencé sa carrière britannique en travaillant à la télé avec Peter Sellers et Spike Milligan. Il semble en tout cas plus à l’aise quand l’humour vire au surréalisme : « The Knack and How to Get It » (1965), « Help » (1965), « The Bed Sitting Room » (1969),…

Le film est censé se dérouler à New York, mais a été en fait tourné aux Twickenham Film Studios (et se déroule quasiment intégralement à l’intérieur du Ritz, à part quelques plans rapides de l’extérieur). D’ailleurs la reconstitution de cet hôtel/bains publics est très réussie et offre un cadre pour le moins hors du commun.

« The Ritz » est produit par Denis O’Dell, qui a travaillé régulièrement avec Lester depuis « A Hard Day’s Night » (et qui a un temps dirigé « Apple Films » (la société de production cinématographique des Beatles).

Rating: ★★★★★★☆☆☆☆ 

DVD Zone 1 Warner Home Video. Version originale. Sous titres en français

A découvrir également :