Drame:
Charles Jarrott

Reviewed by:
Rating:
4
On 15 mars 2013
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Une dernière crise d'humanité avant le néant. Un téléfilm du Armchair Theatre digne de la "Quatrième dimension". Patrick Mc Goohan y est excellent.

The Man Out There

Une dernière crise d’humanité avant le néant. Un téléfilm du « Armchair Theatre » digne de la « Quatrième dimension ».

The Man out there (1961)

Réalisé par Charles Jarrott

Ecrit par Donald Gilitian

Avec Patrick McGoohan, Clifford Evans, Katharine Blake, Jack Watson,….

Produit par Sydney Newman pour ABC

The Armchair Theatre

Transmission sur ITV le 12 Mars 1961

Drame

55 mn

UK

La mission d’un astronaute russe tourne au désastre et il se retouve immobilisé et isolé en orbite autour de la Terre. En cherchant à joindre sa base, il va tomber sur une femme qui vit dans un endroit isolé au Canada et qui est elle aussi face à une situation de vie ou de mort. Ils n’ont rien en commun, voire sont idéologiquemnet des ennemis. Vont-ils s’aider ?

Cette histoire aurait tout à fait pu convenir à la célèbre anthologie américaine la Quatrième dimension. Pourtant il s’agit ici d’un épisode de Armchair Theatre, une anthologie de téléfilm très populaire et qui suffit à faire dresser les poils à tout amoureux de la télévision anglaise tant Amrchair Theatre est synonyme d’âge d’or de la télévision britannique.

Ici nous avons affaire à un drame situé entre l’espace et la Terre. Un cadre un peu particulier pour Armchair Theatre généralement plus terre à terre, mais après tout la SF fait partie intégrante de la télévision britannique et la premlière série écrite spécialtement pour la télévision est le serial The Quatermass experiment (1952), un mélange de SF et d’horreur qui a fait date, qui sera ensuite adapté au cinéma par Hammer.

« The Man out There » est un téléfilm poignant où deux êtres qui n’ont rien en commun se retrouvent tous les deux en contact alors qu’ils sont dans une situation d’isolement et de danger de mort imminent, un astronaute russe attendant une mort très probable et essayant de contacter urgemment sa base et une femme canadienne impuissante face à l’agonie de sa belle fille, et isolée dans une tempette de neige qui essaie de contacter des secours.

Le dialogue entre ces deux etres désespérés sera tout d’abord un dialogue de sourds. Mais alors qu’il n’a plus aucune chance de s’en sortir, qu’il n’a après tout aucune raison d’aider la canadienne capitaliste, l’astronaute l’aidera, entre deux crises de délire, et la pilotera à distance afin qu’elle réalise une trachéctomie. Une dernière crise d’humanité avant le néant.

On est témoin également les efforts de la base russe pour sauver la vie de leur astronaute. Des Rouges un peu plus humains que ce qu’avait tendance à nous montrer à l’époque le cinéma occidental.

DVD Netowrk Armchair Theatre, volume 3. Version originale, sans sous titres.

 

A découvrir également :