Aventures:
J. Lee Thompson

Reviewed by:
Rating:
4
On 29 septembre 2016
Last modified:19 décembre 2016

Summary:

Un film d'aventures mythique et insolent qui ne fait pas son âge, fruit de la collaboration de Carl Foreman, J. Lee Thompson et une palanquée de stars !

Un film d’aventures mythique et insolent qui ne fait pas son âge, fruit de la collaboration entre Carl Foreman, J. Lee Thompson et une palanquée de stars !

gunsofnavrone1961

The Guns of Navarone (1961)

(Les canons de Navarone)

Réalisé par J. Lee Thompson

Ecrit par Carl Foreman d’après le roman d’Alistair MacLean

Avec David Niven, Gregory Peck, Anthony Quinn, Stanley Baker, Anthony Quayle, Irene Papas, Richard Harris, Gia Scala, James Darren, Bryan Forbes, James Robertson Justice,…

Directeur de la photographie : Oswald Morris

Produit par Carl Foreman

Tourné aux studios Shepperton et Associated British Elstree

Guerre/Aventures

158mn

UK / USA

En 1943, afin de sauver deux mille soldats britanniques bloqués par des canons sur l’île de Khérosque, la flotte anglaise charge un commando de saboter ces armes.

les canons de NavaronePlus de cinquante ans après sa sortie, « The Guns of Navarone » reste un film d’aventures des plus impressionnants. Avec son casting international all stars et ses effets visuels et panoramas éblouissants, le film de J. Lee Thompson a très bien vieilli.

Il ne s’agit pas pour autant d’un film personnel de J. Lee Thompson, loin s’en faut. Même si le réalisateur anglais, qui avait commencé sur des films intimistes comme les excellents « Woman in a Dressing Gown » (1957) et « Yield to the Night » (1956) sans parler du polar atypique « Tiger Bay » (1959), avait montré qu’il était capable de gérer des films d’aventures à gros budget avec « Ice Cold in Alex » (1959) et « North West Frontier » (1960). Mais rien de la taille de « Guns of Navarone » !

En fait son arrivée sur le tournage de « Guns of Navarone » se fera au dernier moment après le désistement à la dernière minute d’Alexander Mackendrick (son perfectionnisme maniaque aurait agacé au plus haut point Foreman et les acteurs). C’est Gregory Peck qui, ayant vu et apprécié « Tiger Bay » et « North West Frontier », le recommande  au producteur et scénariste du film, l’américain Carl Foreman (« High Noon », « The Bridge on the River Kwai ») et véritable instigateur du projet.

Pourtant quand on lui a apporté le livre d’Alistair MacLean, Foreman a d’abord refusé de l’adapter car c’était un récit d’aventures trop simple à son goût et sans message. Mais quand il le relit plus tard, Foreman trouvera l’occasion de faire passer un message sur l’absurdité de la guerre et la dénonciation (sujet sensible pour cette victime du MacCarthysme),… Le film d’action est effectivement riche de dilemmes moraux forts, de sous-entendus homosexuels (ah la virilité des guerriers !) et également de deux personnages féminins formidables qui n’existaient pas dans le livre et qui ont une véritable épaisseur. « Guns of Navarone » est un film épique mais qui traite de l’héroïsme et de la relation virile avec une certaine ironie. En fait le film refuse quelque part de se prendre vraiment au sérieux avec ses scènes d’action improbables et quelques clins d’oeil humoristiques.

Petit miracle en soi, chaque personnage de notre groupe de « héros », de professionnels de la guerre, est superbement bien caractérisé et bien interprété. David Niven, Gregory Peck, Anthony Quinn, Stanley Baker, Anthony Quayle, Irene Papas, Gia Scala et James Darren sont tous excellents.

L’incroyable réussite visuelle du film reste encore aujourd’hui un modèle du genre. Le travail en studio et en décor naturel est monté ensemble avec une harmonie remarquable. La réalisation de J. Lee Thompson est impeccable et fait oublier qu’à l’origine il s’agit surtout d’un film de producteur.

Un grand film d’aventures quasi indémodable. A voir !

Blu-ray toutes zones. Studio Sony Pictures. Version originale sous-titrée en français et version française. Nombreux bonus.

Suivez-nous :

A découvrir également :