Drame historique:
Ridley Scott

Reviewed by:
Rating:
4
On 23 avril 2012
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Premier film et premier chef d'oeuvre de Ridley Scott. Un film très maitrisé avec un excellent duo d'acteur (Keith Carradine et Harvey Keitel).

Premier film et premier chef d’oeuvre de Ridley Scott. Une photographie magnifique et un superbe duo d’acteur.

Duellistes-The-Duellists-1977

The Duellists (1977)

(Les duellistes)

Réalisé par Ridley Scott

Ecrit par Gerald Vaughan-Hughes d’après la nouvelle de Joseph Conrad

Avec Keith Carradine, Harvey Keitel et Albert Finney

Directeur de la photographie : Frank Tidy

Produit par David Puttnam pour Enigma Productions

Drame Historique

100 mn

UK

En France, pendant la période napoléonienne, deux officiers, Gabriel Féraud et Armand d’Hubert, s’affrontent en duel. C’est le commencement d’un combat perpétuel entre les deux hommes.

« The Duellists » est le premier long métrage de Ridley Scott. Pourtant c’est déjà à l’époque un réalisateur très expérimenté. De 1962 à 69 il travaille pour la BBC d’abord comme production designer puis comme réalisateur sur quelques séries classiques de la télévision britannique (« Z cars », « Adam Adamant lives! »,..). Il poursuit ensuite son apprentissage en mettant en scène plusieurs milliers de pubs au début des années 70 (période pendant laquelle il côtoiera Alan Parker qui a suivit la même trajectoire).

Les Duellistes de Ridley ScottQuand au milieu des années 70, il commence à travailler sur The Duellists, Ridley Scott en est déjà à sa quatrième tentative de long métrage. Pour ce projet, il décroche un budget de 900.000 dollars. Une toute petite somme pour un film historique. Mais grâce au génie de Scott, cette limitation ne se voit pas à l’écran.

Pour ce premier long, Ridley s’entoure de gens qu’il connait bien. Comme le chef op Frank Tidy avec qui il a tourné plus de 200 pubs. C’est sûrement la complicité entre les deux hommes qui a permis d’atteindre cette perfection visuelle. On sent aussi dans la réalisation à la fois le souci de perfection et du détail de Ridley Scott et l’influence d’un autre réalisateur  également pour le moins méticuleux, Stanley Kubrick, qui vient de sortir en 1975 un film sur la même époque « Barry Lindon ».

Pour les deux rôles principaux, Ridley Scott aurait bien aimé obtenir Oliver Reed et Michael York. Mais il devra se contenter de la liste d’acteurs fournie par la production. Et il devra passer deux mois et demi à Los Angeles pour convaincre les deux acteurs de son choix (Harvey Ketel et Keith Carradine) de participer au film. Une obstination qui paiera, puisque les deux acteurs sont parfaits dans leurs rôles respectifs.

Le film est un petit bijou qui est passé inaperçu auprès du public, et notamment aux Etats-Unis, où à la grande déception de Ridley Scott, il ne sortira que dans sept salles. Et cela malgré un Grand Prix remporté au Festival de Cannes. Néanmoins, la force de la réalisation de ce premier long vaudra à Ridley Scott d’être repéré pour son génie visuel. Génie qui éclatera devant les yeux du monde entier quelques années plus tard avec « Alien » (1979) et « Blade Runner » (1982).

A noter que le DVD Paramount propose de nombreux suppléments sous titrés en Français dont le rare « Boy and bicycle », le premier court métrage de Ridley Scott avec son frère Tony dans le rôle principal.

[xrr rating=9/10]

DVD Paramount Pictures. VF et VOST. Commentaire audio du réalisateur et du compositeur. Duel de réalisateurs entre Ridley Scott et Kevin Reynolds autour de la genèse du film. Story-board. Galeries de photos et d’affiches
Le 1er court-métrage de Ridley Scott (« Boy and Bicycle »). Bande-annonce.

Suivez-nous :

A découvrir également :