comédie romantique:
Tim Whelan

Reviewed by:
Rating:
4
On 13 septembre 2015
Last modified:13 septembre 2015

Summary:

Une charmante comédie romantique portée par deux interprètes hors du commun : Merle Oberon et Laurence Olivier.

Une charmante comédie romantique portée par deux interprètes hors du commun : Merle Oberon et Laurence Olivier.

Le Divorce De Lady X

The Divorce of Lady X (1938)

(Le divorce de Lady X)

Réalisé par Tim Whelan

Ecrit par Ian Dalrymple et Arthur Wimperis d’après une histoire de Gilbert Wakefield

Avec Merle Oberon, Laurence Olivier, Ralph Richardson, Binnie Barnes, Morton Selten,…

Directeur de la photographie : Harry Stradling Sr.

Produit par Alexander Korda

Comédie romantique

92mn

UK

Logan (Laurence Olivier), jeune avocat aux dents longues spécialisé dans les divorces, rentre de voyage mais est bloqué à Londres à cause du brouillard. Il loue alors une chambre à l’hôtel le plus proche, le Royal. Mais il a à peine le temps de s’installer que le directeur de l’hôtel vient frapper à sa porte. Des dames qui étaient présentes à un bal dans le hall de l’hôtel cherchent un endroit où dormir. Logan refuse de laisser sa chambre. Mais la jeune Leslie (Merle Oberon) trouve le moyen de s’imposer malgré la réticence de Logan. Le lendemain Lord Mere (Ralph Richardson) débarque dans son bureau pour qu’il l’aide à divorcer de sa femme qui l’aurait trompé en partageant la chambre d’un inconnu au Royal.

Le Divorce de Lady X (affiche)Logan, jeune avocat misogyne spécialisé dans les divorces et plus particulièrement dans la défense de maris abusés par leurs femmes, tombe lui-même dans les pièges qu’il dénonce quand il tombe amoureux d’une belle et jeune inconnue même si a priori elle semble réunir tous les défauts qu’il dénonce chez les femmes : superficielle, manipulatrice, infidèle, égoïste,… Le film se moque gentiment de la misogynie de l’époque mais on est dans les années 30 et la principale ambition d’une femme, et donc de Leslie, reste donc de se marier.

Comédie romantique basée sur un quiproquo, « The Divorce of Lady X » est une jolie réussite en la matière. Le film est bien rythmé et les situations sont cocasses à souhait. On pourra juste regretter le dénouement du quiproquo, un peu expédié.

Si le texte et les situations sont amusantes, la réussite du film est largement due à une brochette d’acteurs hors du commun. Ralph Richardson est bien sûr impayable en mari bafoué mais une comédie romantique ne fonctionne que si le couple principal à l’écran est crédible et arrive à vous intéresser à l’enjeu principal de l’intrigue : vont-ils se marier ou non ? Le moins qu’on puisse dire c’est que Merle Oberon et Laurence Olivier forment un très beau couple !

Merle Oberon était alors déjà une actrice confirmée qui avait percé dès le début des années 30 grâce à Korda dans « Men of Tomorrow » et « The Private Life of Henry VIII », et avait notamment partagé le haut de l’affiche avec Leslie Howard dans « The Scarlet Pimpernel » (1937). Pour sa part, Laurence Olivier était déjà un acteur shakespearien de renom mais n’avait pas encore obtenu LE grand rôle qui en fera un acteur mythique du grand écran.

Le couple formé par Oberon et Olivier fonctionne donc très bien (même si apparement les relations entre les deux stars n’étaient pas très bonnes dans la vie) et aura suffisamment marqué les esprits pour que les studios américains les réunisse ensemble dès l’année suivante. Oberon et Olivier connaîtront en effet la gloire ensemble dans « Wuthering Heights » de William Wyler.

« The Divorce of Lady X » est un remake de « Counsel’s Opinion », sorti cinq ans plus tôt et déjà produit par Korda. L’actrice Binnie Barnes jouait la jeune Leslie dans le premier, elle incarne ici la mangeuse d’hommes Lady Mere.

DVD ou combo DVD / Blu-ray. Edition FR. Studio Elephant Films. Version originale sous-titrée en français.

A découvrir également :