Guerre:
Walter Summers

Reviewed by:
Rating:
4
On 8 mars 2015
Last modified:11 mars 2015

Summary:

Un film de guerre muet qui reconstitue magistralement une célèbre bataille navale

Un film de guerre muet qui reconstitue magistralement une célèbre bataille navale. Impressionnant mais il souffre d’un manque d’implication émotionnel

battles-of-coronel-and-the-falkland-islands-1927

The Battles of Coronel and Falkland Islands (1927)

Réalisé par Walter Summers

Ecrit par John Buchan, Harry Engholm, Frank C Bowers

Avec Roger Maxwell, Craighall Sherry, Hans von Slock,…

Direction de la photo : Jack Parker, Stanley Rodwell et E.E. Warneford

Produit par H Bruce Woolfe

Guerre / historique

105mn

UK

En 1914, une première bataille au large du Chili  voit la défaite de la marine britannique par le Vice Admiral Maximilian von Spee. Le vice amiral Sturdee obtient sa revanche quelques semaines plus tard au large des Falklands.

Film muet récemment restauré par le BFI, « The Battles.. » est un film impressionnant qui reconstitue avec minutie le déroulement de deux affrontements maritimes célèbres de la 1ère guerre mondiale. La bataille de Coronel a marqué la première défaite de la Royal Navy depuis… 1812. La revanche s’est elle déroulée un mois au plus tard au large des Falklands.

Il s’agit d’une reconstitution réalisée dix ans après les faits autour de Malte avec l’aide de la Navy. On ne peut qu’admirer le travail du réalisateur Walter Summers (38 films à son actif entre 1923 et 1940) pour nous plonger en immersion au coeur de l’action.

Si on salue une approche qui annonce la naissance de l’Ecole Documentaire, l’oeuvre souffre de plusieurs défauts sur le plan narratif. Le film se concentre essentiellement sur la reproduction des batailles sans donner beaucoup de corps aux  hommes d’équipage. Etonnamment le seul personnage mémorable de  « The Battles… » est l’amiral allemand. Si celui-ci coule un navire britannique dans la première bataille, refusant de cesser le tir parce qu’il n’a pas baissé son drapeau, on le voit ensuite dans un banquet post victoire refuser de trinquer à la « damnation éternelle » de la marine britannique. Il préfère saluer un valeureux adversaire.

Côté britannique, on sent le même souci de l’honneur et du respect de l’adversaire. On poursuit les fuyards, on coule le bateau pour se venger d’une précédente défaite mais on repêche les vaincus. La marine est apparement composée d’hommes d’honneur quel que soit leur bord !

Pas de nationalisme outrancier donc, mais un hommage aux hommes qui se battent en mer, quel que soit leur bord.

Je regrette pour ma part que si le réalisateur nous livre d’impressionnantes images de combat ou encore de préparation des bateaux au chantier naval (scènes dignes de « Metropolis »), il n’ait donc pas consacré plus de temps à ses personnages. Heureusement la poignée Ecossais volontaires censés protéger les îles Falklands nous donnent quelques scènes comiques bienvenues. Mais on aurait aimé que les marins de ces géants de fer soient plus humanisés et que le réalisateur passe plus de temps avec deux ou trois d’entre eux.

Bénéficiant d’une très belle restauration du BFI, « The Battles… » est un document poignant, visuellement fort, qui démonte encore une fois que le cinéma britannique muet est resté injustement dans l’ombre et qu’il reste probablement de nombreuses oeuvres dignes d’être restaurées et redécouvertes.

Sur le DVD du BFI, vous retrouverez une musique commandée par le BFI et signée du jeune compositeur cornouaillais Simon Dobson.

A noter que j’ai pu découvrir ce film lors d’un ciné concert organisé par le festival Ecrans Britanniques à Nîmes en mars 2015. Les organisateurs ont eu l’audace de commander pour l’occasion une orchestration originale à un jeune compositeur nîmois Florian Doidy. Le résultat interprété en live, mêlant compositions au piano, nappes synthétiques et la reproduction d’effets sonores (bruit des cannons, machines,…) était tout à fait digne d’éloge. Le public a d’ailleurs réagit avec beaucoup d’enthousiasme. Ce qui n’était pas gagné pour un film de guerre vieux de presque 90 ans !

[xrr rating=7/10]

DVD BFI. Zone 0 UK. Livret

A découvrir également :