Comédie:
Cliff Owen

Reviewed by:
Rating:
2
On 26 juin 2016
Last modified:26 juin 2016

Summary:

Un script toujours aussi incompréhensible pour le deuxième long métrage de Morecambe & Wise mais un peu plus d'action et des jolies demoiselles en bikini feraient presque passer la pilul

Un script toujours aussi incompréhensible pour le deuxième long métrage de Morecambe and Wise mais un peu plus d’action et des jolies demoiselles en bikini feraient presque passer la pilule

ThatRivieraTouch

That Riviera Touch (1966)

Réalisé par Cliff Owen

Ecrit par Sidney Green et Richard Hills

Avec Eric Morecambe, Ernie Wise, Suzanne Lloyd, Paul Stassino,…

Directeur de la photographie : Otto Heller

Produit par Hugh Stewart pour The Rank Organization

Tourné aux studios Pinewood et sur la côté d’Azur

Comédie

UK

Deux policiers londoniens Eric (Eric Morecambe) et Ernest (Ernie Wise) partent en vacances sur la coté d’Azur après avoir malencontreusement mis un PV à la reine. A peine sortis de l’avion, ils se font repérer par un groupe de truands.

That-Riviera-Touch-1966Un an après un premier essai indigent mais bien accueilli au box office (The Intelligence Men), le duo comique Morecambe et Wise récidivent avec une autre comédie sur grand écran calibrée pour leurs fans.

Leurs deux scénaristes habituels (Sidney Green et Richard Hills) sont à nouveau de la partie, et bien évidemment livrent un script qui a les mêmes défauts que le précédent. Ici on se retrouve avec une vague histoire criminelle moyennement compréhensible, des jolies pépés (qui sont cette fois-ci en bikini – ben oui on est sur la côté d’Azur après tout), des Français qui parlent avec un accent anglais… et Eric Morecambe qui fait le pitre tandis que Ernie Wise tente de le raisonner et de la manipuler selon les occasions.

Par contre, suite au succès du premier film, « That Rivera touch » a au moins bénéficié d’un budget plus conséquent, permettant à l’équipe de sortir des studios de Pinewood pour tourner sur place, sur la côté d’Azur. Et on a même droit à une poursuite de voitures puis en bateau/ski nautique/hélicoptère. En termes de production, on atteint donc un autre niveau. C’est déjà ça.

Du coup le réalisateur de cet épisode, Cliff Owen, livre une comédie moins statique que « The Intelligence Men ». Owen a fait ses classes a la télé anglaise avant de faire des films criminels (Offbeat) puis des comédies. C’est lui qui réalisera la dernière comédie Morecambe et Wise des années 60, la comédie d’aventures « The Magnificent Two« . Dans les années 70, il participera à la vogue des comédies industrielles (« No Sex Please: We’re British », « Ooh… You Are Awful ») avant de finir sa carrière en 1976 sur un « The Bawdy Adventures of Tom Jones » de terrible réputation.

Au niveau du casting, peu de figures françaises par contre et les « français » parlent dans l’ensemble avec un fort accent anglo-saxon. C’est le cas de la figure féminine du film, censée représentée l’élégance, l’érotisme et la duplicité de la femme française, incarnée par Suzanne Lloyd qui s’il n’est pas anglaise est une (très jolie) canadienne née à Toronto.

Rating: ★★★★★☆☆☆☆☆ 

DVD Zone 2 UK. Studio Cartlon/ITV. Version originale sous-titrée en anglais.

A découvrir également :