Horreur:
Peter Sasdy

Reviewed by:
Rating:
3
On 10 septembre 2017
Last modified:18 septembre 2017

Summary:

Dracula débarque à Londres et va faire ce qu'il sait faire le mieux : se venger ! La bourgeoisie victorienne n'a qu'a bien se tenir !

Dracula débarque à Londres et va faire ce qu’il sait faire le mieux : se venger ! La bourgeoisie victorienne n’a qu’a bien se tenir !

Taste the Blood of Dracula (1970)

(Une messe pour Dracula)

Réalisé par Peter Sasdy

Ecrit par Anthony Hinds (sous le nom de John Elder)

Avec Christopher Lee, Ralph Bates, Geoffrey Keen, Gwen Watford, Peter Sallis, Isla Blair, Roy Kinnear,…

Directeur de la photographie : Arthur Grant / Montage : Chris Barnes / Direction artistique : Scott MacGregor / Musique : James Bernard

Produit par Aida Young pour Hammer Film Productions

Tourné aux studios Elstree

95mn

Horreur

UK

Trois bourgeois de l’ère victorienne tentent de luter contre leur ennui grâce à des virées hebdomadaires au bordel. Mais ça ne suffit plus et quand ils rencontrent Lord Courtley (Ralph Bates) à la sombre réputation, ils décident de l’inviter. Ce dernier leur proposera de racheter les restes d’un certain Comte Dracula et de tenir une messe qui restera dans leurs mémoires !

Au centre de l’histoire, trois vieux bourgeois, empesés dans leurs certitudes, leur conformisme et leur rigidité quasi cadavérique.  Pour secouer leur ennui, et sous couvert d’activités charitables, ils désertent femmes et enfants et vont ensemble goûté les plaisirs du bordel. Mais la luxure elle même devient ennuyeuse et nos trois bourgeois sont prêts à tout pour un peu de nouveauté. Aussi quand ils rencontrent un jeune noble déshérité par son père du fait de ses activités sataniques, ils l’abordent dans l’espoir de goûter à de nouveaux plaisirs interdits.

Après le succès de « Dracula has risen from the grave« , la Hammer souhaitait continuer de creuser le sillon tant que le public en redemandait. Anthony Hinds (sous le nom de John Elder) est de retour au scénario et pour la première fois voici Dracula qui foule le sol britannique. L’occasion de se moquer de l’hypocrisie de la bourgeoisie victorienne. « Taste the blood of Dracula » est porté par une jolie ironie.

Niveau casting on est plutôt gâté avec des débuts sur grand écran de Ralph Bates. Cet acteur alors connu depuis environ 5 ans à la télévision, était l’un des jeunes espoirs sur lesquels la Hammer souhaitait parier pour renouveler son écurie (après tout Peter Cushing et Christopher Lee n’étaient plus de toute jeunesse !).  On le retrouvera par la suite dans le retour raté du monstre créé par Mary Shelley dans « The Horror of Frankenstein« , « Lust for a Vampire » (1971) et « Dr Jekyll & Sister Hyde » (1973). Nos trois bourgeois sont incarnés par trois excellents acteurs qui ont fait des miracles dans la myriade de seconds rôles qu’ils ont endossés : Geoffrey Keen, Peter Sallis et John Carson. Sans parler de la présence toujours appréciable de Roy Kinnear, ici dans le rôle du commerçant qui a récupéré le sang de Dracula et le vend à nos intrépides bourgeois.

Christopher Lee est toujours présent au générique, mais sur l’écran il est encore plus en retrait que dans « Dracula has risen from the grave ». Il n’est plus qu’une ombre menaçante, reléguée en second plan.

Aux commandes, Peter Sasdy abandonne le style et les couleurs imposées par Terence Fisher pour un style plus réaliste qui sied parfaitement au changement d’univers. Si Sasdy fait ici ses débuts au cinéma, il tournait pour la télévision britannique depuis la fin des années 50. Au cinéma il se spécialisera dans le fantastique et l’horreur, continuant à tourner pour la Hammer (il enchaine l’année suivante avec « Countess Dracula » et « Hands of the Ripper« ) mais pas seulement (il tournera notamment « Doomwatch » pour Tigon) avant de retourner définitivement vers la télévision dans la deuxième partie des années 80 après une tentative américaine ratée (« The Lonely Lady » en 1983).

« Taste the Blood of Dracula » est réputé comme étant le dernier Dracula regardable réalisé par la Hammer. La formule reste très classique, sans prise de risque, mais le succès est encore au rendez-vous au box office.

DVD / Blu-ray Warner (2016). Version originale sous-titrée en Français et version française. Bonus : bande annonce

A découvrir également :