Review of: Song for Marion
Comédie dramatique:
Paul Andrew Williams

Reviewed by:
Rating:
1
On 18 février 2013
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Une bombe lacrymogène. A réserver aux personnes (très) sensibles qui n'ont plus d'oignons chez eux

Une vraie bombe lacrymogène. A réserver aux personnes (très) sensibles qui n’ont plus d’oignons chez eux.

Song for Marion

Song for Marion (2012)

Réalisé et écrit par Paul Andrew Williams

Avec Terence Stamp, Gemma Atterton, Christopher Ecclestone, Vanessa Redgrave,…

Comédie dramatique

93 mn

UK / Allemagne

Arthur (Terence Stamp) est un retraité grognon très attaché à sa femme gravement malade Marion (Vanessa Redgrave). Malgré la désaprobation de son mari, Marion utilise le peu de forces qu’il lui reste pour participer à une chorale du troisième age animée par la sémillante Geema (Gemma Atterton). Plus sa femme essaie de se divertir, plus Arthur rentre dans sa bulle et rejette son fils (Christopher Ecclestone).

Attention les yeux. Le scénariste et réalisateur Paul Andrew Williams, qu’on attendait pas dans ce registre, semble avoir récolté dans les endroits les plus improbables toutes les recettes qu’il a pu trouver, même les plus éculées et prévisibles, pour vous tirer une petite larme.

Donc « Song for Marion » va inexorablement couper le public en deux parties bien distinctes et irréconciliables (plus une autre qui se trouvera lamentablement entre les deux et qui écoutera misérablement les injures volées d’un camp à un autre) : les ultra sentimentaux qui vont adorer le film (et acheter la BO, le blu-ray dès sa sortie et les t-shirts) et qui vont considérer ce film comme l’une des plus belles leçons de vie jamais filmées, les sensibles qui vont verser à contre coeur leur petite larme et puis juste après vont s’en vouloir à mort de s’etre laissé prendre dans un piège aussi grossier, et enfin les affreux cyniques qui vont partir en courant en poussant des cris d’horreur au bout de quelques minutes. J’avoue que je fais partie de la deuxième catégorie. Promis, je vais aller consulter un spécialiste.

Paul Andrew Williams était venu présenter son film en avant première au Festival Écrans Britanniques de Nîmes. Et malgré son physique de Hell’s Angel a priori peu compatible avec ce genre d’exercice, Mr Williams semble quelqu’un de très décent et a priori sincère quand il dit que ce film est très personnel. Et vu le casting impressionnant réuni pour ce film (Terence Stamp et Vanessa Redgrave en tête), on s’en veut presque de ne pas l’aimer. Mais bon comme le dit la fameuse expression : « faut pas pousser mémé dans les orties ! » (même si elle a le talent de Vanessa Redgrave).

En parlant de mémé, je suis pas tout à fait sûr que les personnages âgées soient représentées à leur avantage dans ce film. Je veux bien que nous retombions tous en enfance en vieillissant, mais là on aurait presque envie de leur refiler le biberon.

Pour les hyper sensibles

Rating: ★★★★★★★★★☆ 

Pour les sensibles, pendant la larme :

Rating: ★★★★★★★☆☆☆ 

 Et après :

Rating: ★★★☆☆☆☆☆☆☆ 

Pour les cyniques
Note : « Remboursez ! Remboursez ! Remboursez ! »

Sortie dans les salles françaises le 1er mai 2013.

A découvrir également :