Review of: Seacoal
Drame social / Documentaire:
Amber Film Collective

Reviewed by:
Rating:
4
On 4 octobre 2014
Last modified:4 octobre 2014

Summary:

Entre fiction et documentaire, "Seacoal" nous propose une histoire poignante et profondément humaine d'une poésie brute.

Entre fiction et documentaire, une histoire poignante d’une poésie brute

Seacoal1985

Seacoal (1985)

(Les charbonniers de la mer)

Réalisé par Amber Production Team

Ecrit par Tom Hadaway

Avec Ray Stubbs, Amber Styles,…

Musique : Alasdair Robertson

Tourné sur la plage de Lynemouth

Drame social / documentaire

82mnn

UK

Dans le nord est de l’Angleterre, au milieu des années 80. Par l’entremise de Ray (Ray Stubbs), Betty (Amber Styles) et sa fille découvrent le mode de vie des charbonniers de la mer et s’installent dans une caravane plantée au-dessus de la grève.

« Seacoal » est le premier long métrage de fiction réalisé par le collectif Amber. Ce collectif d’artistes, basé à Newcastle upon Tyne, est actif depuis la fin des années 60. Ils reprennent ici le mélange de documentaire et fiction qu’ils avaient déjà expérimenté sur leurs précédentes oeuvres.

« Seacoal » est le fruit d’un travail de deux ans pendant lesquels les membres du collectif on tourné les images documentaires et les scènes de fiction. Et l’ensemble fonctionne très bien. Si on a bien conscience qu’on regarde un film hybride, le côté narratif est bien mené, et finit par l’emporter sur l’aspect documentaire. Grâce à deux acteurs convaincants, on s’attache au couple formé par Ray et Betty.

On apprécie aussi que le film reste au plus près de l’humain et ne tombe pas dans le misérabilisme. Les choses sont dites notamment sur le racisme auquel ils doivent faire face ou encore l’espèce de capitalisme primitif et violent qu’ils doivent subir (la plage sur laquelle ils récoltent le charbon appartient à une personne privée qui touche bien entendu sa part sur les profits tirés de la vente du charbon). On y retrouve un discours social assez proche des films de Ken Loach (mais délivré plus subtilement, sans agenda politique).

Visuellement, le film propose des images fortes du quotidien de ces travailleurs et de ces familles. Et l’ensemble dégage une forme de poésie rugueuse qui vous prendra aux tripes.

Malgré sa forme hybride et le fait qu’il ait été élaboré collectivement, le film garde une cohésion étonnante.

Grâce à l’association Les Ecrans britanniques (qui organise également le fameux festival annuel du même nom à Nîmes), le film est disponible en DVD avec des sous-titre français.

Le DVD est disponible via les Ecrans Britanniques ou en ligne sur le site d’Amber http://shop.amber-online.com/products/seacoal-dvd mais il mériterait une diffusion plus large !

Rating: ★★★★★★★★☆☆ 

DVD zone 2 FR. Sous-titres français. Livret de 30 pages sur le collectif Amber (en anglais)