Crime:
Peter Medak

Reviewed by:
Rating:
4
On 27 mars 2017
Last modified:9 mai 2017

Summary:

Un film noir avec un grain de folie porté par une superbe Lena Olin, une femme fatale vraiment fatale !

Un film noir avec un grain de folie porté par une superbe Lena Olin, une femme fatale vraiment fatale !

Romeo is bleeding (1993)

Réalisé par Peter Medak

Ecrit par Hilary Henkin

Avec Gary Oldman, Lena Olin, Juliette Lewis, Roy Scheider, Annabella Sciorra, Wallace Wood,…

Direction de la photographie : Dariusz Wolski

Musique : Mark Isham

Produit par Paul Webster et Hilary Henkin

Crime

UK/USA

Jack Grimaldi (Gary Oldman), flic corrompu, travaille également pour la mafia. Chargé de tuer la tueuse à gage Mona DeMarkov (Lena Olinà), il tombe sur plus fort que lui. Plus dure sera la chute ! 

« Romeo is Bleeding » est un film noir qui respecte les codes du genre. Au centre de sa trame scénaristique, on trouve un flic corrompu (et vrai loser) qui se fait manipuler par une femme fatale. Soit, cette dernière est un peu atypique (une tueuse à gage psychopathe) mais elle sait néanmoins utiliser ses charmes pour contrôler sans trop de problème Jack.

C’est littéralement Mona qui fait le film. Sa beauté, sa cruauté, son rire maniaque, Mona fait peur. Superbement interprétée par l’actrice suédoise Lena Olin (qu’on a pu remarqué notamment dans « The Unbearable Lightness of Being » en 1988 ou « Mr Jones » en 1993), Mona terrorise Jack qui se décompose alors que l’étau se resserre autour de lui. Prisonnier de son obsession à « remplir le trou » (celui de la cachette où il stocke son argent sale), il se retrouve soudainement piégé entre ses collègues flics et le boss de la mafia pour qui il travaille (interprété par Roy Scheider).

Bénéficiant de l’interprétation d’un Gary Oldman au sommet de sa forme, Jack est une incarnation parfaite du loser pathétique, qui on le comprend rapidement (le film se déroule dans un long flashback) va tout perdre. Il reste à savoir comment il en arrive là. Le film nous propose donc de suivre sa descente vertigineuse qui se fera notamment aux frais de sa femme Natalie (Annabella Sciorra) et de sa maitresse Sheri (Juliette Lewis).

On peut regretter que le film surabuse de la voix off (un tic du film noir), mais « Romeo is bleeding » se pose par ses excès surtout comme un hommage « tongue in cheek » aux films noirs classiques. Si on accepte l’ironie volontaire du propos, alors on peut s’étonner de la réception très froide reçue par le film à sa sortie.

« Romeo is bleeding » bénéficie aussi d’une belle photo et d’un bon travail de mise en forme dû au réalisateur d’origine hongroise Peter Medak, connu pour des films aussi divers que « The Ruling Class » (1972), « The Changeling » (1980),  « The Men’s Club » (1986) ou « La voix humaine » (1990).

DVD zone 2 FR. Studio Fox Pathé Europa (2003). Version originale sous-titrée en français et version française. Bonus : bande annonce

A découvrir également :