Review of: Raining Stones
Drame social:
Ken Loach

Reviewed by:
Rating:
4
On 12 février 2017
Last modified:20 février 2017

Summary:

Un drame poignant sur la lutte d’un chômeur qui, fier contre vents et marrées, veut payer une robe neuve pour la communion de sa fille.

Un drame poignant sur la lutte d’un chômeur qui, fier contre vents et marrées, veut payer une robe neuve pour la communion de sa fille.

Raining Stones 1993

Raining Stones (1993)

Réalisé par Ken Loach

Ecrit par Jim Allen

Avec Bruce Jones, Julie Brown, Ricky Tomlinson, Gemma Phoenix, Tom Hickey…

Directeur de la photographie : Barry Ackroyd

Produit par Sally Hibbin pour Channel Four Films et Parallax Pictures

Comédie dramatique / Social

90mn

UK

Dans la périphérie de Manchester, Bob (Bruce Jones) est pauvre et sans emploi mais, catholique pratiquant, est bien décidé à payer une robe neuve à sa fille pour sa communion malgré les supplications de sa femme.

Sans emploi depuis des mois, Bob est un homme humilié par sa situation. Courageux, accompagné de son ancien boss Tommy ( Ricky Tomlinson), il essaie pourtant d’accumuler les petits boulots plus ou moins légaux pour fournir de quoi survivre à sa petite famille. Mais entre les boulots qui paient mal ou pas et son manque de chance, il faut bien dire que Bob ne s’en sort pas du tout.

Et quand il se fait volé le camion pourri qui est son outil de travail, Bob est désespéré, au bord de la chute. D’autant que sa fille unique est en âge de passer sa communion mais qu’il n’a pas même les moyens de lui acheter sa robe. Malgré tout il rejette les tentatives de raisonnement prodiguées par sa femme et le prêtre. Pas question d’accepter qu’elle porte une robe d’occasion.Coûte que coûte, il veut que sa fille porte une robe neuve pour la célébration. Pour Bob, échouer serait l’humiliation ultime.

Mais quand il décroche un prêt pour s’acheter un nouveau camion et la robe de sa fille, et qu’il manque quelques versements, alors un mafieux local reprend le dossier en main et est bien décidé à faire payer Bob.

La descente aux enfers de Bob est assez terrible. Mais comme d’habitude, Loach filme la pauvreté et le désespoir avec humanité et une pincée d’humour. Des situations frôlent l’absurde (l’ouverture du film quand Bob et Tommy volent un mouton ou quand ils participent au raid d’un golf tenu par des conservateurs pour récupérer des carrés de pelouse !). Ceci dit, le drame n’est jamais loin et prend une figure particulièrement horrible et glauque quand un mafieux local s’en prend à sa femme et à sa fille.

La force de Loach est de donner une humanité débordante à ses personnages. Ses personnages d’ouvrier sont des héros du quotidien qui se battent face à des situations impossibles. Et même si son obsession à financer la robe de communion de sa fille peut paraître absurde, ce petit détail est le point de non retour pour Bob qui se raccroche à la religion comme à une bouée de sauvetage.

Avec « Riff-Raff » tourné en 1991, Loach revenait au drame social après les films plus politiques « Singing the Blues in Red » (1986) et « Hidden Agenda » (1990). « Raining Stones » s’inscrit lui aussi dans la veine comédie dramatique sociale du réalisateur.

Il y retrouve le scénariste Jim Allen avec lequel il a collaboré à plusieurs reprises notamment sur la mini série Days of Hope (1975) ou encore le thriller complotiste sur l’Irlande du Nord « Hidden Agenda » (1990).

« Raining Stone » emportera un joli succès critique et publique notamment en France où il décrochera le prix du jury à Cannes, le grand prix de l’UCC et le prix du meilleur film étranger auprès du syndicat des critiques français. Malheureusement à ce jour (février 2017) le film est assez difficile à trouver en DVD FR.

DVD zone 2 FR. Studio Diaphana (2004). version originale sous-titrée en français et version française.

A découvrir également :