Review of:

Reviewed by:
Rating:
3
On 1 mai 2016
Last modified:2 mai 2016

Summary:

Une comédie criminelle sympathique portée par d'excellents acteurs (Gabriel Byrne, Cillian Murphy, Jim Broadbent, Jodie Whittaker, Brendan Gleeson,...)

Une comédie criminelle irlandaise sympathique portée par d’excellents acteurs

Perrier's Bounty

Perrier’s Bounty (2009)

Réalisé par Ian Fitzgibbon

Ecrit par Mark O’Rowe

Avec Gabriel Byrne, Cillian Murphy, Jim Broadbent, Jodie Whittaker, Brendan Gleeson, Domhnall Gleeson, Liam Cunningham,…

Direction de la photographie : Seamus Deasy

Produit par Alan Moloney, Stephen Woolley, Elizabeth Karlsen

Tourné aux studios Ealing et à Dublin

Crime

UK / Irlande

Michael (Cillian Murphy) est un jeune homme un peu paumé. Un lendemain de cuite, il se retrouve avec au pied de son lit deux hommes de main du gangster Darren Perrier (Brendan Gleeson). Ceux-ci lui posent ultimatum : il a quatre heures pour payer sa dette ou ils lui casseront deux membres de son choix. Pour couronner le tout son père Jim (Jim Broadbent) débarque et lui annonce qu’il a un cancer.

PerriersBounty2009« Perrier’s Bounty » est le troisième film cinéma de l’acteur et réalisateur Dublinois Ian Fitzgibbon. Le scénario a une trame pour le moins classique : Michael est un jeune looser et il n’a que quelques heures pour rembourser une dette auprès d’un gangster local.  Dans ce genre de cas, la réussite du film dépend de l’exécution. Est-ce que les concepteurs du film ont réussi à y glisser un peu d’originalité, de personnalité ?

La réponse est assez positive. Sans bouleverser le genre, « Perrier’s Bounty » a le bon sens de s’appuyer sur une palanquée d’acteurs de haut niveau et une petite dose d’humour qui lui permet tout juste de garder son équilibre et de conserver l’intérêt du spectateur. On passe un bon moment avec le paumé de service (Cillian Murphy), sa voisine dépressive (Jodie Whittaker), et surtout son père (Jim Broadbent) auquel il n’a pas parlé pendant des années (et qui veut voir son fils après une rencontre nocturne avec un individu, qui il en est convaincu, est la Mort elle-même et qui lui annoncé que la prochaine fois qu’il s’endormirait il mourra !)… sans oublier bien sûr l’inévitable gangster taré joué par le tout aussi inévitable Brendan Gleeson.

Le fait d’utiliser un narrateur (Gabriel Byrne) donne un chouïa d’originalité et d’humour supplémentaires pour enrober le tout… Un bon divertissement qui aurait pu être un brin plus audacieux pour être mémorable.

Après une décennie où il a été avant tout acteur, Ian Fitzgibbon est passé à  la réalisation pour la télévision irlandaise et britannique depuis les années 2000, passant occasionnellement sur grand écran pour les comédies « Spin the bottle » (2004) et « A Film with Me in It » (2008) ou son dernier film, plus original, « Death of a Superhero » (2011).

Le scénariste Mark O’Rowe s’est fait remarqué en travaillant avec John Crowley (« Intermission » en 2003 et surtout « Boy A » en 2007) et plus récemment avec Rufus Norris pour « Broken » (2012).

Rating: ★★★★★★☆☆☆☆ 

DVD zone 2 UK. Optimum Home Releasing. Version originale non sous titrée.

 

A découvrir également :