Biopic:
Simon Curtis

Reviewed by:
Rating:
2
On 19 août 2013
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Une retranscription assez anecdotique du tournage de "The Prince and The Showgirl" et de la relation entre deux monstres sacrés

Une retranscription anecdotique du tournage de « The Prince and The Showgirl » et de la relation entre deux monstres sacrés

My-week-with-marilyn2011

My Week With Marilyn (2011)

Réalisé par Simon Curtis

Ecrit par Adrian Hodges d’après le livre de Colin Clark

Avec Michelle Williams, Eddie Redmayne, Julia Ormond, Kenneth Branagh, Emma Watson,…

Directeur de la photographie : Ben Smithard

Produit par BBC Films, The Weinstein Company,..

Drame / Biopic

99 mn

UK / USA

« Au début de l’été 1956, Marilyn Monroe se rend en Angleterre pour la première fois. En pleine lune de miel avec le célèbre dramaturge Arthur Miller, elle est venue tourner « Le prince et la danseuse », le film qui restera célèbre pour l’avoir réunie à l’écran avec Sir Laurence Olivier, véritable légende du théâtre et du cinéma britanniques, qui en est aussi le metteur en scène. Ce même été, Colin Clark, 23 ans, met pour la première fois le pied sur un plateau de cinéma. Tout juste diplômé d’Oxford, le jeune homme rêve de devenir cinéaste et a réussi à décrocher un job d’obscur assistant sur le plateau… »

Ce n’est un secret pour personne. Le tournage de « The Prince and the Showgirl » (1957), comédie romantique réalisée et interprétée par l’acteur shakespearien par excellence Laurence Olivier, et LA star Holywoodienne Marilyn Monroe, a été un cauchemar.

Ce véritable choc des cultures et des personnalités est a priori un bon sujet. Ici, il ne s’agit pas toutefois d’une tentative d’approche objective de ce qui c’est vraiment passé. Les événements sont relatés à travers les yeux de Colin Clark, fils de bonne famille et troisième réalisateur (c’est à dire passe plat) sur le film. Le temps d’un décrochage d’Arthur Miller, nouvellement marié avec Marilyn, parti à New York une semaine, Colin deviendra le confident de la star.

Du coup, on a droit à une jolie histoire, mais qui reste superficielle, à l’image de la relation que Colin a entretenu avec Marilyn. Si Colin prend parti pour Marilyn dont il tombe bien évidemment amoureux, Laurence Olivier est juste remis à sa place pour sa brutalité, et Marilyn est montrée comme un monstre de sensibilité, pas forcément bien entourée (sa coach Paula Strasberg n’est pas épargnée). Bref, que du très classique pour ceux qui connaissent l’histoire (et qui peuvent trouver le traitement très édulcoré).

« My Week With Marilyn » est suffisamment bien joué pour qu’on prenne du plaisir à le regarder. Kenneth Branagh est un Laurence Olivier évident, et l’actrice américaine Michelle Williams s’en sort très bien dans son portrait de Marilyn, mais dans les deux cas, on offre aux acteurs des personnages bien trop lisses et hyper clichés, assez éloignés à mon sens des vraies personnalités de ces deux monstres sacrés.

La réalisation étant elle-même très classique, le tout est pépère et sans aucune prise de risque. Dommage.

Le réalisateur Simon Curtis nous vient de la télévision britannique, et plus spécifiquement de la BBC pour laquelle il a produit et réalisé de nombreux téléfilms depuis le début des années 90. Concernant le grand écran, son expérience s’est jusqu’ici limitée à la production (Mrs Dalloway en 1997). Le scénariste Adrian Hodges partage les mêmes origines. Faut-il s’étonner alors qu’on ait l’impression de voir un téléfilm élégant à gros budget ?

[xrr rating=5/10]

DVD Zone 2 FR StudioCanal. Version française et version originale sous titrée en français.

A découvrir également :