Review of: Mona Lisa
Drame / Crime:
Neil Jordan

Reviewed by:
Rating:
5
On 8 mai 2014
Last modified:15 janvier 2017

Summary:

Mona Lisa offre à Bob Hoskins l'un de ses plus grands rôles, celui d'un gangster au grand coeur qui tombe amoureux de la prostituée qu'il doit protéger.

Mona Lisa offre à Bob Hoskins l’un de ses plus grands rôles, celui d’un gangster au grand coeur qui tombe amoureux de la prostituée qu’il doit protéger.

Mona Lisa (1986) avec Bob Hoskins

Mona Lisa (1986)

Réalisé par Neil Jordan

Ecrit par Neil Jordan et David Leland

Avec Bob Hoskins, Cathy Tyson, Michael Caine, Robbie Coltrane,…

Directeur de la photographie : Roger Pratt

Musique : Michael Kamen

Produit par Patrick Cassavetti et Stephen Woolley pour Handmade Films

Drame / Romance / Crime

104 mn

UK

George (Bob Hoskins) sort de prison où il a purgé une peine de 7 ans pour protéger son boss Mortwell (Michael Caine). On lui propose un petit boulot de chauffeur pour une prostituée Simone (Cathy Thyson).

Le producteur Stephen Woolley et le réalisateur irlandais Neil Jordan venaient de travailler ensemble sur « The Company of Wolves » (1984). L’idée de Mona Lisa est venue aux deux hommes suite à une histoire publiée dans un tabloïd racontant l’arrestation d’un gangster qui avait tué des macs sous le prétexte de vouloir libérer de prostituées mineures. Par ailleurs Woolley était fasciné par le changement de population dans le quartier de Soho. Les boss portent alors la cravate et respirent les valeurs thatchériennes, à mille lieux des délinquants des sixties.

Les deux acolytes ont alors fait appel à David Leland pour écrire un scénario. Ce dernier s’était fait connaitre par ses scénarios réalistes et sans concession pour la BBC :  « Made in Britain » (1982) pour Alan Clarke et « Birth of a nation » (1983) pour Mike Newell. Neil Jordan retravaillera néanmoins le scénario livré par Leland afin de le recentrer sur les personnages.

Et de fait, Mona Lisa est tout d’abord l’histoire de personnages très forts. George est un gangster de la vieille école, au grand coeur, libéré après sept ans passés derrière les barreaux. Mais il ne reconnait plus le monde autour de lui. Sa rage et son désespoir sont bientôt remplacés par l’amitié et l’amour qu’il porte à Simone, la prostituée black qu’il est censée protéger. Simone de son côté a l’habitude de devoir se défendre seule, mais joue un jeu à double tranchant avec George. Autour de ces deux personnages, superbement croqués et interprétés par Bob Hoskins et la débutante Cathy Tyson, on retrouve des seconds rôles également très bien trouvés et utilisés : le boss Mortwell (Michael Caine) qui porte la cravate avec cynisme et dont l’apparence très urbaine cache une cruauté digne des plus grands gangsters, Thomas (Robbie Coltrane) une figure excentrique et seul ami de George, Anderson (Clarke Peters) mac sinistre et froid,…

Le scénario de Leland et Jordan est juste impeccable et le résultat est un grand film noir avec des scènes époustouflantes. Le film a néanmoins failli ne jamais voir le jour. EMI films qui était censé financer « Mona Lisa » a arrêté en 1985 ses activités de production, lâchant tous les projets en cours dont Mona Lisa. Après avoir essuyé un refus catégorique de Channel 4 qui aurait trouvé le script pornographique, Woolley a pu finalement compter sur HandMade Films, la société de production créée par George Harrison et Denis O’Brien. HandMade Films s’est laissé convaincre notamment par la présence au générique de Bob Hoskins qui leur avait valu un beau succès critique et publique avec le fabuleux « The Long Good Friday« . Bien leur en a pris.

Rating: ★★★★★★★★★☆ 

DVD Critérion zone 1. Version originale avec des sous-titres anglais.

A découvrir également :