Review of: Meantime (1983)
Drame social:
Mike Leigh

Reviewed by:
Rating:
4
On 12 décembre 2011
Last modified:7 mars 2014

Summary:

Ce film, sans trame narrative, filmé au plus près des personnages, est un portrait abrupt mais non sans humour, d'une génération massacrée par Thatcher.

Ce film, sans trame narrative, filmé au plus près des personnages, est un portrait abrupt mais non sans humour, d’une génération massacrée par Thatcher.

Meantime de Mike Leigh

Meantime (1983)

Ecrit et réalisé par Mike Leigh

Avec Tim Roth, Phil Daniels, Gary Oldman, Alfred Molina, Marion Bailey

Produit par Central Television pour Channel 4

Comédie dramatique / social

112 mn

UK

Dans un petit trois pièce d’un immeuble délabré situé dans un quartier populaire de l’est londonien, un couple avec deux fils devenus des hommes, souffre d’un des pires maux des années 80. Le mari et les deux fils sont tous au chômage, et trainent lamentablement dans leur canapé. Les deux garçons, l’ainé (Phil Daniels), petit délinquant et Colin (Tim Roth) l’attardé, gèrent chacun la situation comme ils peuvent. Un jour, Barbara, la tante aisée, propose à Colin de venir faire des petits travaux chez elle.

Ce film, sans trame narrative, filmé au plus près des personnages, est un film sans concession, portrait abrupt, mais non sans humour, d’une génération de classes populaires sacrifiée sur l’autel de la politique ultra libérale de Thatcher. On n’est pas tout à fait dans la dénonciation politique et sociale appuyée d’un Ken Loach, Mike Leigh reste fidèle à lui-même et ne décroche pas de l’âme de ses personnages. On a encore une fois l’impression d’être plongé dans une tranche de vie.

Ce film, pourtant pas très accessible, est sûrement l’une des oeuvres les plus cultes de Mike Leigh. Notamment encore une fois grâce à des interprètes véritablement habités par leurs personnages, et un portrait réaliste  de la jeunesse désoeuvrée des années 80 à travers quatre personages : Mark, Colin, Coxy et  Hayley.

Comme d’habitude, Mike Leigh s’entoure d’un casting en or : Tim Roth (tout juste révélé dans « Made in Britain » et « The Hit »), Gary Oldman (dont c’était la première apparition à l’écran), Phil Daniels (qui a triomphé dans « Quadrophenia » en 1979), Alfred Molina (qui sera révélé dans « Prick Up Your Ears » de Stephen Frears en 1987),… C’est aussi là où on voit le génie de Mike Leigh en termes de casting. Alors qu’il aurait pu se contenter de confier à Tim Roth le rôle du skinhead Coxy (Tim Roth avait justement été révélé dans le rôle de Trevor le skinhead dans « Made in Britain » un an plus tôt), il confie ce rôle au débutant Gary Oldman.

« Meantime » est un téléfilm, mais comme un certain nombre de téléfilms produits pour Channel 4 dans les années 80, il a bénéficié d’une sortie en salles dans certains pays et d’une présentation dans quelques festivals internationaux. Du coup, ce téléfilm de Mike Leigh est parvenu jusqu’à nous, ce qui n’est pas le cas pour l’instant d’autres oeuvres importantes de Mike Leigh réalisées pour la BBC : « Abigail’s Party » (1977) et « Nuts In May » (1976) notamment. C’est en tout cas tout un pan de l’oeuvre de Mike Leigh qui reste inaccessible pour les non anglophones avertis.

[xrr rating=8/10]

DVD MK2. Audio en anglais, sous titres en français. 


A découvrir également :