Review of: Maurice
Drame:
James Ivory

Reviewed by:
Rating:
4
On 10 août 2015
Last modified:22 août 2015

Summary:

L'une des plus belles productions Ivory-Merchant traite avec brio de l'homosexualité masculine dans la Grande-Bretagne edwardienne.

L’une des plus belles productions Ivory-Merchant traite avec brio de l’homosexualité masculine dans la Grande-Bretagne edwardienne.

Maurice (1987)

Maurice (1987)

Réalisé par James Ivory

Scénario de Kit Hesketh-Harvey et James Ivory d’après le roman de E.M. Forster

Avec James Wilby, Hugh Grant, Denholm Elliott, Rupert Graves, Billie Whitelaw, Ben Kingsley,…

Directeur de la photographie : Pierre Lhomme

Musique : Richard Robbins

Produit par Ismail Merchant

Drame / romance

Durée 140mn

UK

Maurice (James Wilby) découvre son homosexualité à Cambridge auprès de son ami Clive Durham (Hugh Grant). Mais la répression sévère de la société edwardienne envers les homosexuels pousse les deux hommes à tenter de refouler leur sexualité. Si Clive semble réussir (il finit même par se marier), Maurice ne semble pas pouvoir retenir ses pulsions au risque de tout perdre.

Maurice-afficheLes années 80 et 90 ont été riches en adaptations des romans de E.M. Forster. Ce pourfendeur de l’hypocrisie britannique du début du XXe siècle avait déjà été adapté par David Lean dans son dernier film « A passage to India » (1984). L’année suivante, le réalisateur américain James Ivory livre une adaptation de son roman « A room with a view » (Chambre avec vue). Enfin, trois ans plus tard, Ivory adapte « Maurice ». Il reviendra une dernière fois à Forster en 1992 avec « Howard’s end ». Enfin en 1991, c’est « Where Angels Fear to Tread » qui est adapté par Charles Sturridge.

L’élégance et l’ironie de Forster sied bien en tout cas à la caméra de James Ivory qui est ici aussi à l’aise que quand il adapte du Henry James (un autre Américain qui a passé beaucoup de temps en Grande Bretagne).

« Maurice » fait partie donc du cycle « edwardien » de James Ivory, peut-être celui pour lequel il demeure aujourd’hui le plus réputé. Sorti trois ans après le triomphe de « A room with a view » (huit nominations aux Oscars pour trois statuettes remportées), « Maurice » brille par sa réalisation classieuse sur un sujet qui reste polémique (encore en 2015 !) : l’homosexualité.

Forster a écrit le roman entre 1913 et 1914 pourtant il ne sera publié qu’après sa mort en 1971. Il faut dire que « Maurice » s’attaque à deux tabous particulièrement forts de la société Edwardienne : l’homosexualité masculine (passible de peine de prison) donc mais aussi les relations entre personnes de classe sociale diamétralement opposées. Bref un vrai brûlot… d’autant que le roman se finit bien pour les deux amants criminels !

Le livre n’est cependant pas réputé comme étant le meilleur de Forster, loin s’en faut. D’ailleurs les ayants droits de l’écrivain (les administrateurs du board of fellows du King’s College à Cambridge) auraient hésité avant de donner leur aval au duo James Ivory et Ismail Merchant, de peur que le film n’attire trop d’attention sur une oeuvre mineure et ne ternisse l’image de l’homme de lettres.

Mais au final « Maurice » est une belle réussite, magnifiquement photographiée par le français Pierre Lhomme, avec sa production impeccable typique des productions Ivory-Merchant et ses personnages forts et attachants incarnés par de jeunes acteurs alors quasi inconnus : Hugh Grant, James Wilby et Rupert Graves qui livrent ici de forts convaincantes prestations. Ils sont également bien entourés d’acteurs plus confirmés : Denholm Elliott, Simon Callow, Ben Kingsley, Billie Whitelaw,… Bref difficile d’y trouver à redire !

[xrr rating=8/10]

DVD zone 2 FR. Studio MK2. Version originale sous titrée en française et version française.

A découvrir également :