Drame:
Alun Owen

Reviewed by:
Rating:
4
On 20 février 2013
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

"Lena o my Lena" est un téléfilm Armchair Theatre pour ITV de 1960. Un classique issu de l'age d'or de la télévision britannique.

« Lena o my Lena » est un téléfilm Armchair Theatre pour ITV de 1960. Un classique issu de l’age d’or de la télévision britannique.

Lena o my Lena

Lena, o my Lena (1960)

Réalisé par William T. Kotcheff

Écrit par Alun Owen

Avec Billie Whitelaw, Coline Blakely, Peter McEnery, Scott Forbes…

Produit par Sydney Newman pour ABC

Date de diffusion : 25 septembre 1960 sur ITV

Armchair Theatre

55 mn

UK

A la recherche d’un petit boulot d’été, Tom décide de ne pas aller ramasser des poires avec ses amis étudiants, mais plutôt d’aller travailler avec des « vrais gens » dans un entrepôt un peu plus loin.

Au la fin des années 50 et au début des années 60, la jeune génération née au début de la guerre, profite de l’expansion économique d’après guerre et peut monter l’échelle sociale grâce à l’école. Le fossé de classe se creuse entre cette nouvelle génération et leurs propres parents qui ont quitté l’école bien plus tôt. Ces jeunes se retrouvent déracinés et ne savent plus comment se positionner dans la société.

De nombreuses pièces, romans et films ont retranscrit ces réalités, notamment ceux attachés au mouvement du kitchen sink drama. La télévision n’est pas en reste avec des auteurs comme Alu Owen ou Dennis Potter qui vont également explorer le sujet.

Ecrit en 1960 par Alu Owen dans le cadre de la célèbre anthologie « Armchair Theatre » pour ITV, « Lena, o my Lena » est donc une œuvre de son temps qui traite le sujet de front. Tom, jeune étudiant en littérature, à l’impression de faire partie des classes laborieuses. Mais son père est devenu chef d’atelier, et lui-même a reçu une éducation très classique et est à présent étudiant en littérature.

Quand il s’éprend de Lena, jeune ouvrière qui travaille dans une fabrique située juste à coté de l’entrepôt, il s’écrit :

– Tu es magnifique et vraie, vraie, vraie,…

Tom est en quête d’authenticité, mais l’incompréhension est inévitable avec les travailleurs qui le voient comme un extra terrestre. Et on ne cessera de lui demander ce qu’il fait ici. Ainsi le contremaitre de l’entrepôt, qui l’a pris en sympathie, lui demande :

– Pourquoi tu n’es pas allé travailler avec tes amis étudiants ?

– J’en ai marre des étudiants. Je veux travailler avec des vrais gens pour changer.

– Pourquoi ?

– J’en ai marre de ces foutus intellos. J’en avais marre de penser et de parler du fait de penser.
Vous voyez ce que je veux dire ?

– Non.

– Je fais partie de la classe ouvrière. Mes parents ont toujours travaillé.

Mais quand il voit que Lena ne le prend pas au sérieux, et que son cœur appartient à Glyn, personnage rustre, il ne la comprend plus. Et l’injure qu’il jettera à la figure de Glyn ne fait que creuser davantage le fossé : « Ignorant ! ».

A la fin, humilié, il préfèrera partir et devra avouer l’inavouable :

« Je ne vous comprends pas. Je ne comprends aucun d’entre vous »

Lena, O my Lena est un très bon téléfilm interprété honorablement (avec quelques excès de couleur locale dans l’interprétation toutefois). Tourné inévitablement en vidéo et en studio, il est visuellement un peu vieillot mais la caméra de William T. Kotcheff est dynamique, et le réalisateur joue avec la profondeur de champs et se permet un plan séquence en introduction. Une réalisation remarquable vue les conditions de tournage en studio à l’époque.

Notons que le réalisateur d’origine canadienne William T. Kotcheff (plus connu sous le nom de Ted Kotcheff) a réalisé un certain nombre de classiques pour la télévision britannique, mais a également signé une carrière assez touffue et diversifiée au cinéma des deux cotés de l’Atlantique depuis ses premiers films britanniques (dont « Life at the Top », la suite de « Room at the top »). Il a tourné son film le plus mythique en Australie « Wake In Frigh » / « Outback » (1971) considéré comme un fer de lance de la nouvelle vague Australienne. Dans un genre quelque peu différent, son film le plus connu reste « Rambo » (1982) !

[xrr rating=7/10]

DVD Netowrk Armchair Theatre, volume 3. Version originale, sans sous titres.

A découvrir également :