Review of: Legend
Crime:
Brian Helgeland

Reviewed by:
Rating:
3
On 4 juillet 2016
Last modified:4 juillet 2016

Summary:

Une biographie des fameux frères jumeaux criminels portée par la double interprétation de Tom Hardy

Une biographie des fameux frères jumeaux criminels portée par la double interprétation de Tom Hardy

legend2015-TomHardy

Legend (2015)

Réalisé par Brian Helgeland

Ecrit par Brian Helgeland d’après le livre de John Pearson

Avec Tom Hardy, Emily Browning, Taron Egerton, Christopher Eccleston,…

Directeur de la photographie : Dick Pope

Musique : Carter Burwell

Produit par Cross Creek Pictures, Working Title Films, Anton Capital Entertainment (ACE)

132mn

Crime

UK / France / US

Londres durant les années 60. Les frères Kray Ron et Reggy (Tom Hardy) sont deux gangsters qui tentent de prendre le contrôle de la pègre londonienne.

Legend-2015L’histoire des frères jumeaux Ron et Reggy Kray a inspiré de nombreux écrivains et cinéastes britanniques. Au cinéma, parfois l’inspiration est indirecte (« The Long Good Friday » en 1980), d’autres fois on nous propose une vision de leur histoire plus ou moins fantasmée : de « The Krays » (1990) à « The Fall of the Krays » (2016).

« Legend » (2015) se veut assez fidèle à la réalité, en se basant sur le travail du romancier et biographe John Pearson qui a consacré pas moins de trois ouvrages aux frères Kray.

Le scénariste et réalisateur américain Brian Helgeland (LA Confidential, Mystic River, 42,…) signe ici le scénario et la mise en scène de « Legend ». Et donne le double rôle des jumeaux à l’acteur londonien Tom Hardy. A noter que c’est la première fois que le rôle des jumeaux est interprété par un seul acteur. On connait le talent de Hardy qui avait déjà prouvé qu’il pouvait incarner avec réalisme et charisme les criminels endurcis (« Bronson » de Nicolas Winding Refn) mais le fait d’incarner à l’écran deux psychopathes est casse-gueule. Et de fait s’il n’en fait pas trop dans le rôle de Reggie, le plus « raisonnable » des frères, il frôle le cabotinage dans celui de Ron, fou incontrôlable (même par son propre frère).

Brian Helgeland a la bonne idée de se concentrer sur les personnages. La relation des frères, complexe, est bien décrite, notamment les tentatives de Reggie pour maitriser les actes de folie de son frère. Et les personnages secondaires ne sont pas oubliés. L’histoire est d’ailleurs racontée par Frances Shea (Emily Browning), la femme de Reggie, et à ce titre témoin privilégié de la folie sanguinaire des deux frères. Est-ce que la voix off et cette personnalisation de la narration était elle nécessaire ? A vous de voir. Mais à noter que ce procédé est utilisé de façon très lâche et assez maladroite.

A part ce trio central, on a droit à quelques portraits de leurs associés – mais ils ne restent que des ombres qui sont spectateurs ou participent aux tensions entre les deux frères. On aurait aimé en savoir plus sur les parents des frères Kray. La mère est juste ébauchée, mais on devine qu’elle a eu un rôle important dans la (dé)construction psychologique de ses fils.

« Legend » reste un biopic convenable mais pas assez fort pour être le biopic définitif sur les deux frères. La seule idée originale du film étant l’incarnation des frères jumeaux par le même acteur. L’histoire de ces deux gangsters conserve une forte fascination au UK où « Legend » engendrera plus de la moitié de ses recettes (27 sur les 41 millions de dollars engendrés par le film) et où il a surpassé « Trainspotting » comme film interdit aux moins de 18 ans ayant eu le plus de succès au box office britannique. Pour le reste du monde, l’attrait de « Legend » était davantage basé sur la double performance de Tom Hardy.

DVD/blu-ray FR. Studio Studiocanal. Version originale sous-titrée en français et version française.

Suivez-nous :

A découvrir également :