Documentaire biographique:
Julien temple

Reviewed by:
Rating:
3
On 19 janvier 2012
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Un documentaire sur la vie de Joe Strummer, l'ex leader des Clash, réalisé par Julien Temple, le réalisateur attitré des Sex Pistols.

Un documentaire sur la vie de Joe Strummer, l’ex leader des Clash, réalisé par Julien Temple, le réalisateur des Sex Pistols.

joe-strummer-the-future-is-unwritten

Joe Strummer: The Future Is Unwritten (2007)

Réalisé par Julien temple

Documentaire

Produit par Film4

UK / Ireland

124 mn

Joe Strummer a été leader des Clash, groupe punk contemporain des Sex Pistols, devenu au fil des années l’un des groupes mythiques du rock.

Julien Temple est célèbre pour sa double biographie sur les Sex Pistols réalisés à vingt ans d’intervalle et proposant deux visions diamétralement opposées du premier et plus grand groupe punk de l’histoire : « The Great Rock’n’roll Swindle » (1980) qui donne la vision du producteur et « The filth and the furry » (2000) qui donne la parole au groupe. Premier réalisateur à s’intéresser et à filmer le mouvement punk alors qu’il était encore étudiant, Temple fit bientôt partie intégrante du mouvement et fut fort logiquement amené à filmer The Clash qui a rapidement grandit à l’ombre des Sex Pistols et devint bientôt leur grand rival.

Mais un jour, les membres de The Clash demandèrent à Julien Temple de choisir son camp. Temple choisit les Sex Pistols. S’ensuivit une guerre froide entre le réalisateur et Joe Strummer qui dura près de vingt ans jusqu’au jour où ce Strummer débarque chez Temple à la grande surprise de ce dernier. Strummer venait de se marier avec la meilleure amie de sa femme ! Cette coincidence, et la création commune d’une mongolfière en papier pour les enfants de Temple, sera à l’origine d’une amitié qui durera jusqu’à la mort du chanteur.

C’est donc assez logiquement, et avec une légitimité difficilement contestable, que Julien Temple s’est attaqué à cette biographie filmée d’un ex hippie, devenu punk, rockeur engagé, puis animateur de radio sur BBC World ou encore compositeur de bandes originales et acteur à ses heures perdues.

Si « The filth and the furry » s’attachait à suivre la vie et la déchéance, vue de l’intérieure, replacée dans un contexte socio-culturel bien précis, avec de vrais partis pris cinématographiques (les interviews en ombre chinoise, les séquences d’animation) ici on a plutôt affaire à une biographie/hommage bien plus classique (d’ailleurs comme son titre l’indique, le doc s’attache à Strummer plus qu’aux Clash). Et c’est justement la grande faiblesse de ce documentaire. On suit un destin individuel, montré avec (trop de) déférence  (peut-être Temple a-t-il trop de sympathie pour son sujet ?). Les interviews inconsistants de stars du show biz (Johnny Depp et Bono notamment) autour d’un feu de bois, n’arrangent pas les choses, et plongent le documentaire dans une certaine mièvrerie dont les extraits d’adaptations d’Orwell (1984, La ferme des animaux), clins d’oeil à l’engagement politique de Strummer, arrivent à peine à le faire sortir.

On aurait aimé un documentaire moins déférent, plus inquisiteur (notamment sur les contradictions de Strummer), néanmoins « Joe Strummer : The future is unwritten » reste un bon documentaire sur une personnalité attachante et très importante de la musique anglaise.

Il est d’ailleurs très intéressant de regarder « The filth and the furry » et « Joe Strummer : The future is unwritten » à la suite, tant le destin des deux groupes les plus importants du punk est à mettre en parallèle : le contrôle d’un manager manipulateur, des luttes d’égo, le choc américain,…

Rating: ★★★★★☆☆☆☆☆ 

DVD EMI France. Version originale sous titrée en français.

 

A découvrir également :