Jimmy Sangster

 

Jimmy Sangster (1927-2011)

 

Né au Pays de Galles en 1927, Jimmy Sangster a fait ses débuts dans l’industrie cinématographique à 16 ans comme assistant de production. Il arrive à Executive Studios, qui sera rebaptisé plus tard  Hammer. C’est le scénariste/producteur Anthony Hinds (fils de Williams, l’un des fondateurs du studio) qui lui offrira de travailler sur différents films en tant qu’assistant réalisateur.

Mais c’est son scénario pour « X-The Unknown » (1956) qui va lui ouvrir en grand les portes du métier et lui apporter sa renommée. A partir de 1957, il va signer jusqu’à quatre scénarios par an pour Hammer et d’autres studios.

Pour Hammer, il signera notamment plusieurs grands classiques (« The Curse of Frankenstein », « Dracula », « The revenge of Frankenstein »,…) mis en scène par le plus célèbre réalisateur de l’écurie Hammer, Terence Fisher.

Rapidement Jimmy Sangster se lassera néanmoins de l’horreur gothique devenue la marque de fabrique de la Hammer et s’orientera vers le drame et le thriller psychologique : on pense ici bien entendu à ses deux scénarios tournés avec Bette Davis dans le rôle principal  (« The Nanny » en 1965 et « The Anniversary » en 1968) ou encore au thriller « Fear in the night » (qu’il a réalisé en 1972).

« Fear in the night » comme ses deux autres réalisations, dont « The horror of Frankenstein » (1970) qui parodie ses propres films écrits pour la Hammer, n’ont pas bénéficié d’un très bon accueil critique et public, participant à sa prise de distance avec le cinéma.

En effet, à partir des années 70, il écrira surtout pour la télévision américaine (L’homme qui valait trois milliards, L’homme de fer, Cannon, Movin’On, Wonder Woman,…) et partira en semi retraite dès le début des années 80.

Si dans les années 2000, il a enregistré de nombreux commentaires audio pour les éditions DVD de ses films, il était connu pour sa modestie et se montrait étonné que quiconque puisse montrer de l’intérêt pour ses oeuvres.

Jimmy Sangster s’est éteint à Londres le 19 août 2011.

 

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

« The horror of Frankestein (Jimmy Sangster, 1970)

« The Anniversary » (Roy Ward Baker, 1968)

« The Nany » (Seth Holt, 1965)

« Paranoiac » (Freddie Francis, 1963)

« Brides of Dracula » (Terence Fisher, 1960)

« Dracula » (Terence Fisher, 1958)

« The curse of Frankestein » (Terence Fisher, 1957)

 

A LIRE :

La nécrologie de Kim Newman, l’un des spécialistes du cinéma britannique