Review of: It's Trad, Dad!
Product by:
Richard Lester

Reviewed by:
Rating:
3
On 7 février 2015
Last modified:7 février 2015

Summary:

Premier film musical de Richard Lester deux ans avant le mythique "It's a Hard Day's Night" pour les Beatles

Premier film musical de Richard Lester deux ans avant « It’s a Hard Day’s Night »

It's Trad, Dad ! (1962)

It’s Trad, Dad ! (1962)

Réalisé par Dick Lester (Richard Lester)

Ecrit par Milton Subotsky

Avec Helen Shapiro, Craig Douglas, John Leyton, Felix Felton…

Directeur de la photographie : Gilbert Taylor

Produit par Milton Subotsky pour Amicus Productions

UK

Dans une petite ville anglaise, des jeunes doivent faire face à l’opposition du maire qui hait le jazz. Helen (Helen Shapiro) et Craig (Craig Douglas) décident de se rendre à Londres pour s’assurer le soutien de Discs jokeys populaires.

Its_Trad_Dad« It’s trad, dad ! » est avant tout un ensemble de numéros musicaux divers et variés (le terme de jazz est à prendre au sens très large) assemblés autour d’un scénario fin comme un papier de cigarette et de petites séquences absurdes (notamment via le narrateur qui intervient régulièrement et sort de son rôle pour aider les jeunes gens).

Le film ne cherche aucune forme de réalisme, ne soulève aucun problème social (si ce n’est l’éternel conflit des générations). Le seul souci des jeunes est de pouvoir écouter la musique qu’ils aiment sans que les vieux croûtons, représentés par le maire (Felix Felton excellent), ne viennent les empêcher de s’amuser.

« It’s trad, dad ! » est donc avant tout l’occasion d’écouter quelques stars britanniques et américaines de l’époque (à commencer par le duo principal) et de se replonger dans une ambiance musicale délicieusement désuète (n’en déplaise à M. le Maire !).

Il s’agit du premier film de Richard Lester, jeune américain qui a fait ses armes à la télévision britannique pour les rois de l’humour absurde de l’époque : The Goons (Peter Sellers, Spike Milligan et Harry Secombe).

On retrouve l’humour, la dextérité et l’inventivité de Richard Lester. Qualités qui s’épanouiront trois an plus tard dans « The Knack… », sommet cinématographique du swinging London. On peut aussi aisément comprendre pourquoi les Beatles feront appel à lui en 1964 pour tourner « A Hard Day’s Night ».

Le film est produit par Amicus Productions qui va devenir rapidement l’un des principaux concurrents de la Hammer dans un style bien différent.

[xrr rating=6/10]

Pas d’édition DVD à ma connaissance. Votre meilleure chance de voir ce film est de l’attraper sur TCM

A découvrir également :