Drame:
John Crowley

Reviewed by:
Rating:
4
On 3 février 2017
Last modified:4 février 2017

Summary:

Un joli mélodrame sensible sur la vieillesse et la mort avec deux acteurs impeccables (Michael Caine et Bill Milner)

Un joli mélodrame sensible sur la vieillesse et la mort avec deux acteurs impeccables (Michael Caine et Bill Milner)

Is Anybody There? (2008)

Réalisé par John Crowley

Ecrit par Peter Harness

Avec Michael Caine, Bill Milner, Anne-Marie Duff, David Morrissey, Sylvia Syms, Peter Vaughan, Leslie Phillips, Elizabeth Spriggs,…

Directeur de la photographie : Rob Hardy

Musique : Joby Talbot

Produit par Peter Saraf, Marc Turtletaub, David Heyman

Comédie dramatique

94mn

UK

Sur la côte anglaise dans les années 80, Edward (Bill Milner) est un jeune garçon qui vit dans un asile pour personnes âgées géré par ses parents. A force de voir les pensionnaires mourir, il devient obsédé à l’idée de découvrir ce qui se passe après la mort. L’arrivée d’un vieux magicien veuf Clarence (Michael Caine) va en tout cas chambouler sa vie.

Edward est un garçon de dix ans environ qui est quelque peu perturbé par l’omniprésence de la mort autour de lui. Vivre dans un asile pour personnes âgées n’est pas des plus gais. D’autant plus qu’autour de lui, le couple formé par ses parents commence à battre de l’aile – et son père, peu impliqué dans l’affaire familiale, commence à avoir des yeux doux envers la jeune étudiante qui travaille à l’asile à mi temps.

Après la mort du précédent occupant, l’ancienne chambre d’Edward sera désormais occupée par un magicien veuf et solitaire envoyé par les services sociaux mais qui vit assez mal le fait de se retrouvé entouré de grabataires. Une inimité puis une intimité va se créer entre le vieil homme et le jeune garçon.

Mais bientôt la vieillesse rattrape Clarence qui perd de plus en plus ses moyens et se noie dans ses regrets. Edward devra ainsi faire face à la sénilité grandissante de Clarence – en parallèle de la désintégration du couple parental.

L’histoire de « Is Anybody There? » est assez classique et ne réserve pas de folles surprises. Mais les discussions entre le garçon et le vieil homme sont touchantes et le film ne manque pas d’humour. L’émotion, omniprésente, n’y est pas trop frelatée (même si les moments larmoyants ne manquent pas – mais bon le moins qu’on puisse dire c’est que le sujet s’y prête !).

Si le film réussit à garder son équilibre, c’est notamment grâce à la qualité de ses interprètes. Bill Milner, déjà remarqué dans le très bon Son of Rambow (2007) est très convaincant. Quant à Michael Caine qui se perd souvent dans des films insignifiants, il signe ici l’une de ses plus belles prestations de ces dernières années. Sans compter la présence de quelques délicieux acteurs parmi les occupants de l’asile : Sylvia Syms, Peter Vaughan, Leslie Phillips, Elizabeth Spriggs … A noter que Leslie Phillips s’est plaint après la sortie du film que, par rapport au scénario original, le film ait été largement recentré sur la relation entre Edward et Clarence, leur laissant peu de place. Pas faux. Les parents se retrouvent eux aussi placés au second plan.

John Crowley, qui s’était fait remarqué avec « Intermission » (2003) et « Boy A » (2007) filme avec élégance. On évite pas les effets mélodramatiques, mais le tout reste sobre et très émouvant. Dommage que Crowley se soit par la suite perdu dans des productions sans grand intérêt le thriller parano « Closed Circuit » (2013) et la carte postale animée « Brooklyn » (2015).

A noter que « Is Anybody There ? » n’est jamais sorti en France et qu’il faut se contenter actuellement (février 2017) d’une édition DVD UK sans sous-titre. Dommage.

DVD zone 2 UK. Studio  Optimum Home Releasing. Version originale sans sous-titres.

A découvrir également :