Festival de Dinard-25

Le festival du cinéma britannique de Dinard fêtera cette année son quart de siècle ! La 25e édition aura lieu du 8 au 12 octobre 2014. Cette année le jury est présidé par Catherine Deneuve (une présence d’autant plus apprécie qu’elle a tourné dans plusieurs productions UK notamment dans « Repulsion » de Roman Polanski et « Mayerling » de Terence Young).

Le reste du jury est composé côté français par Rémi Bezançon (réalisateur), Amira Casar (actrice), Suzanne Clément (actrice), Jean-Pierre Darroussin (acteur te réalisateur), Léa Drucker (actrice) et Alexandre Mallet-Guy (distributeur). Côté UK, on trouve Kevin Macdonald (réalisateur), Penny Woolcock (réalisatrice), Jodie Whittaker (actrice) et Emilia Fox (actrice).

Au niveau des avant premières, le festival vous proposera de découvrir « Cavalry » de John Michael McDonagh, « Hyena » de Gerard Johnson, « Keeping Rosy » de Steve Reeves, « Noble » de Stephen Bradley, « One chance » de David Frankel, « Panic » de Sean Spencer, « Queen and country » de John Boorman, « Snow in paradise » de Andrew Hulme, « Still life » de Uberto Pasolini, « Sunshine on Leith » de Dexter Fletcher, « Tea & sangria » de Peter Domankiewicz, « The trip to Italy » de Michael Winterbottom , « X+Y » de Morgan Matthews

Cette année, six oeuvres (dont 4 premiers films) seront en compétition.

« ’71 ». Un premier long métrage de Yann Demange (il a jusqu’à maintenant travaillé à la télévision notamment sur « Dead Set » et « Top Boy). Le scénario est signé Gerogry Burke qui vient également du petit écran (« Black Watch »).
« Belfast, 1971. Tandis que le conflit dégénère en guerre civile, Gary, jeune recrue anglaise, est envoyé sur le front. La ville est dans une situation confuse, divisée entre protestants et catholiques. Lors d’une patrouille dans un quartier en résistance, son unité est prise en embuscade. Gary se retrouve seul, pris au piège en territoire enne- mi. Il va devoir se battre jusqu’au bout pour essayer de revenir sain et sauf à sa base. »

« Catch me Dady » est également un premier film signé par Daniel Wolfe dont il a co-écrit le scénario.
« Pour échapper à sa famille, la jeune Laila se cache dans le West Yorkshire avec son petit ami Aaron, un marginal. Lorsque son frère et ses hommes de main arrivent en ville, Laila n’a d’autre choix que de fuir. Pour survivre, elle va devoir affronter le pire. »

« Frank » est le nouveau film du réalisateur irlandais Lenny Abrahamson (« What Richard did », « Garage », « Adam & paul »…). Une comédie étrange, sur un scénario de Jon Ronson et Peter Straughan, avec Michael Fassbender.
Jon se dit musicien… Il parait pourtant bien improbable que son talent (très limité) lui permette un jour de quitter son job ennuyeux et sortir de sa triste banlieue. Et pourtant, par un étrange coup du hasard, Jon se retrouve à jouer du synthé lors d’un concert donné par un groupe excentrique au nom imprononçable. Sous la direction du mystérieux Frank, un savant bizarre portant une fausse tête géante, ils improvisent de la musique expérimentale. Alors que le groupe s’isole dans une cabane à la cam- pagne pour enregistrer un album, ses membres doivent faire face à des tensions tant personnelles que créatives.

« Lilting » est le premier film du réalisateur cambodgien Hong Khaou sur son propre scénario. En tête d’affiche on retrouve Ben Whishaw remarqué sur la série « The Hour » mais aussi pour sa participation au dernier James Bond (dans le rôle de Q).
Londres, aujourd’hui. Une mère cambodgienne pleure la disparition de Kai, son fils bien-aimé. Sa rencontre avec Richard, le petit ami de Kai, va bouleverser son quoti- dien. La barrière de la langue, l’écart générationnel et leurs différences culturelles seront autant d’obstacles à surmonter pour parvenir à communiquer.

« The Goob » est également un premier film écrit et réalisé par le même homme, ici Guy Myhill. Au casting on trouve Sean Harris (qui est également présent au générique de « ’71 »).
L’histoire se déroule dans la campagne anglaise, pendant une vague de chaleur. Comme tous les étés, Goob Taylor, 16 ans, partage son temps entre le routier que tient sa mère et la récolte de potirons dans les exploitations alentours. Mais quand sa mère se met à fréquenter le ténébreux pilote de stock car Gene Womack, le jeune Goob se sent délaissé. L’arrivée dans les champs de la jeune Eva va tout changer : fasciné par le charme de la belle saisonnière, Goob se met à rêver d’une vie meilleure.

« The Riot Club » est le nouveau film de la réalisatrice danoise Lone Scherfig (qui avait déjà signé « An Education » et « One day » au UK).
« Le Riot Club est réservé à l’élite de la nation. Ce cercle très secret d’Oxford fait de la débauche et de l’excès son modèle depuis trois siècles. Miles et Alistair, deux étudiants en première année, ne reculeront devant rien pour avoir l’honneur d’en faire partie… »

Pour plus d’infos http://www.festivaldufilm-dinard.com/fr/

A découvrir également :