Horreur:
Freddie Francis

Reviewed by:
Rating:
3
On 7 août 2014
Last modified:7 juin 2015

Summary:

Le premier film à sketchs d'Amicus Productions, le grand concurrent de la Hammer en matière d'épouvante british dans les 60s et les 70s.

Le premier film à sketchs d’Amicus Productions, le grand concurrent de la Hammer en matière d’épouvante british dans les 60s et les 70s.

Le train des épouvantes (1965)

Dr. Terror’s House of Horrors (1965)

(Le train des épouvantes)

Réalisé par Freddie Francis

Ecrit par Milton Subotsky

Avec Christopher Lee, Peter Cushing, Roy Castle, Donald Sutherland,…

Directeur de la photographie : Alan Hume

Produit par Milton Subotsky et Max Rosenberg pour Amicus Productions

Horreur

UK

Dans un train, cinq hommes partagent leur wagon avec un homme étrange le Dr Schreck (Peter Cushing) qui dit pouvoir lire l’avenir avec les cartes.

Dr Terrors House of Horrors« Dr. Terror’s House of Horrors » est le premier film horrifique à sketches signé Amicus Productions (le grand rival de Hammer Films pendant les années 60 et 70). Au fil des années, les « anthology films » vont devenir l’une des marques de fabrique d’Amicus.

Au scénario on retrouve le scénariste et producteur américain Milton Subotsky, co-créateur d’Amicus Productions avec Max Rosenberg. Et derrière la caméra Freddie Francis, excellent directeur de la photographie passé à la réalisation dès 1962 et qui a tourné une vingtaine de films, quasiment exclusivement dans le domaine de l’horreur.

Devant la caméra, on a droit à des acteurs légendaires du genre, Peter Cushing et Christopher Lee. Avec en cerise sur le gateau le tout jeune Donald Sutherland qui faisait ici sa deuxième apparition créditée sur grand écran après « Il castello dei morti vivi » (1964), film d’horreur franco italien déjà avec l’inusable et omniprésent Christopher Lee.

Autant dire que j’attendais beaucoup de ce « Dr. Terror’s House of Horrors ». Mais c’est peut être bien là le problème. En matière de films à sketches, Amicus fera bien mieux. Si l’ambiance est bien là grâce à la réalisation de Freddie Francis et la présence d’acteurs qui sont de véritables icones du genre (Christopher Lee et Peter Cushing), ce qui pose problème ici est bien le scénario.

Sur les cinq petites histoires qui sont proposées ici, seule celle de la main désincarnée (« Disembodied Hand ») avec Christopher Lee en critique d’art assassin m’a semblé intéressante. Les autres sont surtout remarquables par leur manque d’originalité et leur construction narrative sans surprise. Nous avons droit à des poncifs du genre (loup garou, vaudou, plante meurtrière, vampire) traités sans âme et sans le moindre souci de logique dans la narration ou les réactions des personnages, ni aucune surprise dans le dénouement (ce qui est quand même embêtant).

Bref dans le genre Amicus fera bien mieux. Reste encore une fois l’ambiance oppressante, plutôt réussie notamment dans le wagon, grâce à la mise en scène appliquée de Freddie Francis.

[xrr rating=5/10]

Disponible dans le coffret DVD Peter Cushing. Zone 2 FR. Version originale sous titrée en français et version française

Suivez-nous :

A découvrir également :