Thriller:
Woody Allen

Reviewed by:
Rating:
2
On 5 décembre 2013
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Dernier film de la trilogie britannique de Woody Allen, "Le rêve de Cassandre" est une déception en dépit d'un duo d'acteurs sympathique

Dernier film de la trilogie britannique de Woody Allen, « Le rêve de Cassandre » est une déception en dépit d’un duo d’acteurs sympathique

Le rêve de Cassandre

Cassandra’s Dream (2007)

(Le rêve de Cassandre)

Réalisé et écrit par Woody Allen

Avec Colin Farrell, Ewan McGregor, Hayley Atwell,…

Directeur de la photographie : Vilmos Zsigmond

Produit pour Iberville Productions, Virtual Studios, Wild Bunch

Drame

108 mn

UK / US / FR

Terry (Colin Farrell) et Ian (Ewan McGregor) sont deux frères, deux losers à un tournant de leur vie. Le premier doit une grosse somme d’argent qu’il a perdu au jeu et le second veut investir dans des hôtels en Californie. Pour ça, ils vont devoir séduire l’oncle maternel, la légende familiale, un modèle de réussite. Mais celui-ci va leur demander un petit « service » en échange.

Dans la foulée de  « Match Point » (2005) et « Scoop » (2006), « Cassandra’s dream » était le troisième (et dernier) film d’affilée réalisé par Woody Allen au UK. Cette « période anglaise » du célèbre réalisateur new yorkais n’a pas laissé des souvenirs impérissables et malheureusement « Cassandra’s dream » est peut-être bien le pire des trois.

Très loin de ses comédies très typées et de sa ville fétiche, Woody Allen semble étrangement absent dans ce drame familial et pseudo thriller. L’histoire est centrée autour des deux frères issus de la couche basse de la classe moyenne (le père tient un restaurant qui vivote). Les deux frères sont très différents. Terry (Colin Farrell) est un garçon renfermé, garagiste et qui ne peut s’empêcher de parier au jeu des sommes qu’il n’a pas. Ian (Ewan McGregor) rêve d’une réussite à l’américaine et se promène en costard dans des voitures de rêve empruntées au garage où bosse son frère. Tous les deux tentent de s’évader de leur quotidien et de l’échec incarné par l’investissement à perte de leur paternel dans le restaurant.

Woody Allen a fait le pari cette fois d’un casting 100% british (exit la silhouette affriolante de Scarlett Johansson) avec deux bons comédiens très différents dans les rôles principaux. Le duo marche plutôt bien. Mais les personnages sont beaucoup trop basiques et le film se déroule sous nos yeux, sans aucun rythme, ni réelle surprise. Même le montage me laisse dubitatif. La fin qui aurait pu donner lieu à un véritable dénouement dramatique est étrangement loupée (avec notamment un retour inutile sur les deux compagnes des frangins en train de faire du shopping).

Le personnage de l’oncle, truand sur les bords, aurait pu être également plus fouillé, ainsi que la personnalité du père des deux frangins. Dans l’ensemble, les personnages comme l’intrigue sont désespérément légers. Woody Allen tourne beaucoup trop et finit par épuiser son talent. Dommage.

Rating: ★★★★☆☆☆☆☆☆ 

DVD TF1. Version française et version originale sous titrée en français.

A découvrir également :