Guerre:
Lewis Gilbert

Reviewed by:
Rating:
4
On 9 mai 2017
Last modified:9 mai 2017

Summary:

Un film de guerre atypique d'après des faits réels où une femme tient le rôle du héros. Déséquilibré mais convaincant et émouvant

Un film de guerre atypique d’après des faits réels où une femme tient le rôle du héros. Déséquilibré mais convaincant et émouvant

Carve her Name with Pride (1958)

Réalisé par Lewis Gilbert

Ecrit par Lewis Gilbert et Vernon Harris d’après le livre de R.J. Minney et le poème de Leo Marks

Avec Virginia McKenna, Paul Scofield, Jack Warner,…

Directeur de la photographie : John Wilcox

Produit par Daniel M. Angel pour Angel Productions

Filmé aux Studios Pinewood

Guerre

119mn

UK

Au début des années 40, Violette Szabo (Virginia McKenna) est une jeune anglaise qui rencontre un officier français. Ils se marient et ont un enfant. Mais il est tué en Afrique du Nord, et les services secrets approchent Violette pour une mission en territoire français.

« Carve her Name with Pride » commence comme une romance inoffensive entre une jeune anglaise et un officier français, pour ensuite virer vers une phase de formation militaire teintée de comique troupier pour enfin se conclure en film de guerre cruel en territoire occupé.

Le film raconte la vie réelle de l’agence secret britannique Violette Szabo. Le cryptographe et scénariste (notamment de « Peeping Tom » et « Twisted Nerve« ) Leo Marks qui l’a connu aux services secrets lui a confié avant de partir pour sa seconde et dernière mission un code devenu célèbre « The Life that I had » et qui est récité dans le film par le mari de Violette.

Evidemment le scénario prend des libertés avec la réalité. Notamment en inventant une prude romance entre Violette et l’un de ses camarades ou une fin probablement édulcorée mais bien évidemment émouvante. Dans l’ensemble et malgré le déséquilibre des trois phases (la romance / la formation / la guerre) « Carve her Name with Pride » est un film de guerre réaliste et convaincant qui a donc pour originalité d’avoir pour personnage central un espion féminin qui n’hésite pas à utiliser les armes. C’est pas si courant !

Virginia McKenna était déjà connue à l’époque notamment pour « The Cruel Sea » (1953), « Simba » (1955), « A Town Like Alice » (1956). Mais, malgré son manque de ressemblance physique avec Violette (une grande blonde interprète une petite brune), McKenna tient le rôle de sa vie et elle offre une très belle performance.

Lewis Gilbert est un réalisateur surtout connu pour ses deux films avec Michael Caine « Alfie » (1966) et « Educating Rita » (1983) et pour ses trois James Bond – « The Spy Who Loved Me » (1977), « You Only Live Twice » (1967) and « Moonraker » (1979). Pourtant parmi ses 37 films (plus une poignée de documentaires), il y a bien d’autres choses mémorables dont le film de guerre « Sink the Bismarck! » (1960) ou le film d’aventures « HMS Defiant » (1962).

DVD zone 2 UK. Version originale sans sous-titres. Bonus : commentaire audio avec Virginia McKenna et le monteur John Shirley.

Suivez-nous :

A découvrir également :