Science fiction:
Gerry & Sylvia Anderson

Reviewed by:
Rating:
3
On 19 septembre 2011
Last modified:12 octobre 2015

Summary:

Produite un an après le classique « Thunderbirds » (Les Sentinelles de l'Air), « Captain Scarlet and the Mysterons » est une nouvelle série de marionettes créée par le couple Gerry & Sylvia Anderson. Ces derniers se dirigent cette fois-ci vers un concept beaucoup plus sombre que pour leurs précédentes créations.

Produite un an après le classique « Thunderbirds » (Les Sentinelles de l’Air), « Captain Scarlet and the Mysterons » est une nouvelle série de marionnettes créée par le couple Gerry & Sylvia Anderson. Ces derniers se dirigent cette fois-ci vers un concept beaucoup plus sombre que pour leurs précédentes créations.

Captain Scarlet

Captain Scarlet and the Mysterons – 1967/1968

Captain Scarlet

Créé par Gerry & Sylvia Anderson

Musique : Barry Gray

Nombre d’épisodes : 32 épisodes (25 minutes)

Chaine : ITV

Un geste un peu trop précipité va provoquer la terrible riposte d’un monde fabuleux, Les Mysterons. Mais un homme va s’opposer à eux avec courage et opiniâtreté, un homme que des circonstances fortuites vont rendre invulnérable. Cet homme s’appelle le Capitaine Scarlet.
– Introduction du premier épisode « Les Mysterons »

Produite un an après le classique « Thunderbirds » (Les Sentinelles de l’Air), « Captain Scarlet and the Mysterons » est une nouvelle série de marionettes créée par le couple Gerry & Sylvia Anderson. Ces derniers se dirigent cette fois-ci vers un concept beaucoup plus sombre que pour leurs précédentes créations.

A l’époque, les première photos de Mars vont bientôt être révélées, et on peut encore espérer découvrir des formes de vie sur cette planète…. Mais pour combien de temps ? Soucieux de ne pas voir sa série rendue obsolète si la vie était finalement absente de Mars, Gerry Anderson décide que les martiens seront invisibles à l’œil humain.

Ses Mysterons sont également capables de recréer la matière à partir de rien. Ainsi, dès le premier épisode, la cité des Mysterons est accidentellement détruite par trois astronautes en mission pour le compte du Spectrum, une organisation mondiale de défense (comparable aux casques bleus de l’ONU). Et c’est sous leurs yeux que la cité va renaître de ses cendres. A cause de cet accident, les Mysterons vont décider de se venger en détruisant toute vie sur Terre.

L’un des membres de la mission, le Capitaine Noir, passera sous leur contrôle, devenant leur outil de destruction. Les Mysterons préviennent toujours leurs actes par les ondes radio, et seuls deux cercles verts lumineux indiquent leur présence au téléspectateur.
Le Capitaine Scarlet sera victime des Mysterons et remplacé par une copie conforme conditionnée pour enlever et tuer le président de la Terre. Mais il sera stoppé et fera une chute du haut d’un parking aérien. A son réveil, le Capitaine Scarlet n’est plus sous l’emprise des Mysterons, mais il garde des séquelles : il est devenu indestructible et se régénère tout seul.

Cette série marque l’évolution des techniques utilisées par le studio de Gerry Anderson. Disposant d’une liberté et d’un confortable budget d’1,5 million de livres, grâce à l’immense succès de « Thunderbirds », Gerry Anderson en profite pour revoir de fond en comble ses marionnettes. Les mécanismes utilisés pour faire bouger la bouche et les yeux des marionnettes ont évolué et sont devenus plus petits. Ce qui permet de faire des marionnettes aux proportions plus réalistes. Le seul défaut c’est que les marionnettes ne pouvaient plus réellement bouger, rendant les scènes un peu statiques, principal reproche fait à la série.

Au delà du travail pour rendre les marionnettes plus réalistes et plus adultes, la lumière a notamment fait l’objet d’un travail très précis, pour créer une véritable ambiance, souvent glauque.

Mais ce n’est pas tout. Les scénaristes ont complètement changé leurs habitudes de travail, se forçant à créer quelque chose de nouveau sans s’inspirer de ce qui avait été fait dans les précédents programmes. Les scénarios sont beaucoup plus adultes. Car à chaque épisode, les Mysterons tuent quelqu’un d’une manière ou d’une autre, du sang apparait sur les marionnettes. Souvent le Capitaine Scarlet se sacrifie pour pouvoir sauver ses amis. Comportement héroïco-méssianique qu’on retrouvera dans la série de SF de la BBC, spin off de « Doctor Who » , « Torchwood » (2006-) avec le Capitaine Jack Harkness, lui aussi indestructible… mais c’est une autre histoire.

Au final, je conseille vivement cette série, supérieure à « Thunderbirds » en pas mal de points. Surtout que la série existe en Français, merci les Canadiens, mais hélas le coffret DVD réunissant les 32 épisodes n’est disponible qu’en Zone 1. Cependant vous pouvez toujours vous rabattre sur le coffret Zone 2 UK, contenant uniquement la V.O., mais également pas mal de bonus intéressants.

Rating: ★★★★★★★☆☆☆ 

Jonathan Le Targat

DVD ITV Studios, zone 2 audio en anglais avec sous titres anglais.