Review of: Broadchurch
Drame:
Chris Chibnall

Reviewed by:
Rating:
4
On 5 mars 2014
Last modified:20 octobre 2015

Summary:

Un polar psychologique solide bien écrit et bien interprété. Du bon whodunit qui évite de nombreux écueils

Un polar psychologique solide bien écrit et bien interprété. Du bon whodunit qui évite de nombreux écueils

Broadchurch (2013)

Broadchurch (2013)

Créé et écrit par Chris Chibnall

Réalisé par James Strong et Euros Lyn

Avec David Tennant, Olivia Colman,…

Directeur de la photographie : Matt Gray

Produit par Richard Stokes

8 épisodes de 44 minutes (saison 1)

Saison 1 diffusé en mars 2013 sur ITV et en février 2014 sur France 2

2013

UK

L’assassinat d’un jeune garçon, Danny Latimer, met sous le feu des projecteurs Broadchurch, une petite ville côtière du comté de Dorset.

Le pitch n’est pas très sexy. Un jeune enfant est retrouvé mort sur la plage d’un petit village sans âme de la côte anglaise. On s’attend au pire. Du glauque, du mélodrame formaté destiné à faire pleurer la ménagère (quoi de plus triste que la mort d’un enfant et le deuil d’une famille ?).

Pourtant « Broadchurch » est une bonne surprise. Sans casser des briques, il réussit à construire une véritable ambiance en prenant son temps et en posant bien chacun des personnages (dont les personnages secondaires). Il a le bon goût de ne pas s’attarder pas jusqu’à la nausée sur la douleur de la famille (un écueil que n’avait pas su éviter par exemple la première saison US de « The Killing » pour prendre un autre exemple télévisuel récent).

Le duo de détectives est également bien vu sans être d’une folle originalité. Le DS Ellie Miller (Olivia Coleman), une flic locale qui connait tout le monde et dont le fils était l’un des meilleurs amis de la jeune victime doit coopérer avec le DI Alec Hardy (David Tennant), dépêché sur place pour prendre en charge l’enquête, sociopathe et rongé par la maladie.

Le choix de ce village comme les autres, mais qui semble refermé sur lui-même, plus tourné vers l’océan que vers le reste du pays, renforce le côté claustro-phobique de cette histoire très intime, qui va fouiller au fond des personnages. Peut-on partir de Broadchurch ? Pas sûr.

L’enquête se déroule classiquement dans les règles de l’art du whodunnit mais sait suffisamment égrainer de pistes potentielles et de personnages intriguant pour maintenir le suspense. La fin réussit à vous surprendre sans verser dans l’improbable.

Le casting est à toute épreuve avec de nombreux vétérans de la télé anglaise dont les deux acteurs principaux : David Tennant (surtout connu en France par les geeks pour avoir été le 10e Dr Who, mais qui a aussi joué notamment dans Blackpool, Casanova) et Olivia Colman (The Time of Your Life, Beautiful People, Peep Show, Twenty Twelve,…).

Quant au créateur-scénariste à l’origine de la série, Chris Chibnall, il est très actif depuis ses débuts en 2002 sur le drama « Born and Bred ». Il a travaillé depuis notamment sur l’excellent « Life on Mars » et « Dr Who » et quelques autres séries plus dispensables (Torchwood, Camelot, Law & Order Uk,…). Il a même trouvé le temps de signer le scénario original d’un film sur le Manchester United simplement intitulé « United » (2011) et réalisé par James Strong (ce dernier officie justement ici derrière la caméra).

Télérama a consacré une petite analyse suite au succès inattendu de « Broadchurch » qui a attiré en moyenne 6 millions de téléspectateurs lors de sa diffusion sur France 2 en février 2014 malgré un rythme de diffusion pourtant assez concentré de trois épisodes par soir. Un succès imprévisible ?  » Habitué à des abîmes de banalité et de formatage, on a fini par oublier à quoi ressemble un bon polar. Ça ressemble à ça. Une histoire lentement construite, anglée sur les personnages et leurs sentiments, et sur un décor fort, resserré, accélérateur de réactions. Broadchurch a beau changer des habituels procedurals, où les gentils coincent les méchants en 40 minutes chrono, c’est une série classique, un whodunit, comme on dit, un « qui a commis le crime » à fort quotient humain. C’est là le secret de sa réussite. »

C’est classique dès qu’une série britannique rencontre un gros succès d’audience, mais un remake US est actuellement en préparation avec David Tennant qui reprend son rôle. Pas sûr que ça apporte grand chose à l’original mais bon…

Rating: ★★★★★★★☆☆☆ 

DVD ou Blu-ray France Télévisions Distribution. Zone 2 FR. Version originale sous-titrée en Français et version française.

A découvrir également :