Comédie:
Jennifer Saunders

Reviewed by:
Rating:
1
On 12 décembre 2016
Last modified:12 décembre 2016

Summary:

Quand une sitcom britannique mythique devient l'un des pires films de 2016... Le retour de Saunders à la tête de sa plus géniale création vire à la catastrophe.

Quand une sitcom britannique mythique devient l’un des pires films de 2016…

Absolutely Fabulous: The Movie (2016)

Réalisé par Mandie Fletcher

Ecrit par Jennifer Saunders

Avec Jennifer Saunders, Joanna Lumley, Jane Horrocks, Julia Sawalha, June Whitfield,…

Directeur de la photographie : Chris Goodger

Produit par Damian Jones et Jon Plowman pour Fox Searchlight Pictures, British Film Company

Comédie

91mn

UK/US

Edina (Jennifer Saunders) et Patsy (Joanna Lumley) mènent toujours la grande vie à laquelle elles sont habituées, virevoltant entre paillettes et glamour, dépensant, buvant et sortant dans les endroits les plus branchés de Londres. Mais quand elles poussent accidentellement Kate Moss dans la Tamise lors d’une soirée, elles se retrouvent au coeur d’une tempête médiatique.

« Absolutely Fabulous » est un classique de la sitcom à l’anglaise lancé en 1992 sur la BBC et s’inscrivant dans le mouvement de la comédie alternative inaugurée dans les années 80. Mouvement dont sa créatrice et interprète principale Jennifer Saunders était l’une de fers de lance avec son alter ego Dawn French. A l’origine, « Absolutely Fabulous » est né sous la forme d’un sketch dans la fameuse série « French & Saunders » mais 2 ans plus tard il débarque sous la forme d’une série à part entière… mais sans Dawn French. « Absolutely Fabulous » se moque de la génération soixante huitarde et du monde superficiel de la com’ et de la mode avec une forte dose de trash.

Très connue en France (après tout on est le pays de la mode, non ?), la série avait d’ailleurs déjà été adaptée par des frenchies sous le titre de « Absolument fabuleux » avec aux commandes l’un des pires tâcherons de la comédie tricolore, Gabriel Aghion (Pédale douce). Si depuis, la série était revenue deux fois sur le petit écran pour une poignée d’épisodes (en 2004 et en 2012) qui n’ont pas laissée de souvenirs impérissables, on rêvait quand même d’une reprise en mains sur grand écran par Jennifer Saunders pour laver l’affront qui aurait justifié à lui seul une nouvelle guerre de cent ans.

Après donc des années interminables d’attente, « Absolutely Fabulous: The Movie » voit donc le jour en 2016. Et bonne nouvelle, le casting d’origine est de retour (jusqu’à la mère d’Edina jouée à nouveau par June Whitfield qui porte merveilleusement ses 91 ans)… Je le précise d’emblée car c’est malheureusement la seule bonne nouvelle.

Le scénario de cette adaptation est consternant, la réalisation est molle,… La satire est aussi émoussée et l’humour aussi vif que dans une comédie française lambda (d’ailleurs la deuxième partie du film se déroule sur la côte d’Azur… sûrement un hommage à la série du Gendarme de St Tropez). Bref malgré le plaisir de revoir nos personnages autrefois tant aimés, la désillusion est juste immense. Et le pire que c’est le scénario est signé Jennifer Sanders herself. Elle n’a pas écrit grand chose ces dernières années… et apparemment la flamme n’est plus là.

La réalisation, elle aussi complètement à côté de la plaque, est due à Mandie Fletcher qui signe ici son premier film pour le cinéma mais a plus de 30 ans d’expérience dans la réalisation télé et notamment dans la sitcom (Backadder, Only Fools & Horses,…). Elle a déjà travaillé avec Saunders sur le retour de Absolutely Fabulous en 2012 et la sitcom Jam & Jerusalem (2006-2009). Ceci explique peut-être aussi pourquoi le film ressemble à un épisode raté de la série avec au moins 60mn de trop !

Les fashionistas se délecteront peut-être des apparitions de quelques têtes connues (Kate Moss en tête donc) mais à part ça, c’est le vide absolu même pour les spectateurs les moins difficiles.

Sortie sur les écrans français le 7 décembre 2016.

A découvrir également :