Crime:
James Hill

Reviewed by:
Rating:
3
On 25 novembre 2013
Last modified:11 octobre 2015

Summary:

Première rencontre des deux légendes de l'ère victorienne. Série B réussie et stylée grâce à une réalisation soignée de James Hill.

Série B réussie et stylée grâce à une réalisation soignée de James Hill.

SherlockHolmesContreJackLEventreur

A study in Terror (1965)

(Sherlock Holmes contre Jack L’Eventreur)

Réalisé par James Hill

Ecrit par Derek Ford et Donald Ford d’après l’oeuvre de Conan Doyle

Avec John Neville, Donald Houston, John Fraser, Anthony Quayle, Frank Finlay, Judi Dench, Robert Morley,…

Directeur de la photographie : Desmond Dickinson

Production : Henry E. Lester pour A Compton/Sir Nigel Films Production

95 mn

UK

Sherlock Holmes (John Neville) se met à enquêter sur des crimes commis dans le quartier de Whitechapel à Londres. Rapidement, il part à la recherche d’un jeune homme de sang noble qui a mystérieusement disparu. Mais son père Lord Carfax l’a renié, sa femme a disparu et lui-même est introuvable.

Sherlock Holmes contre Jack L'éventreur« A study in Terror » signe la première rencontre entre Holmes et l’une des figures criminelles les plus connues de l’ère victorienne : Jack L’Eventreur. Depuis d’autres rencontres ont été organisées en littérature et même en jeu vidéo et bien sûr en film via « Murder by Decree » en 1979, une production nettement plus ambitieuse.

« A study in terror » est une production fauchée produite notamment par l’un des spécialistes du genre, l’Américain Henry Cohen, qui a commencé sa carrière avec des films comme « Bela Lugosi Meets a Brooklyn Gorilla » (1952). Au Royaume-Uni, on le retrouve à la production de films d’exploitation de qualité diverse comme « Horrors of the Black Museum » (1959) ou « Konga » (1961).

Pour autant, même s’il s’agit d’une production sans grand budget, ça ne se voit pas tant que ça à l’écran. Les décors et costumes sont soignés, les acteurs convaincants. John Neville (le futur baron de Munchausen de Terry Gilliam) interprète un Sherlock Holmes tout à fait honnête.

On reconnait surtout que c’est un film de genre par les longues séquences où Jack traque les prostituées avant de les égorger. Ces scènes, audacieuses pour l’époque, sont un peu ennuyeuses aujourd’hui (à mon goût) et cassent le rythme de l’enquête.

Bon, c’est vrai que cette dernière ne brille pas non plus par son originalité et sa complexité. On a vu des aventures de Holmes mieux construites et moins attendues. Ecrit par deux frères Derek et Donald Ford (surtout célèbres pour avoir signé le film de sexploitation « The Yellow Teddy Bears » en 1963), le scénario tourne justement autour du concept de fratrie (les deux fils de Lord Carfax) mais aussi en moindre mesure du duo Sherlock et de son frère Mycroft (un élément sous-exploité du film). Ceci dit, point positif, le scénario se montre assez respectueux de l’univers de Sir Arthur Conan Doyle.

James Hill fait vraiment du bon travail derrière la caméra, en gardant le film sur les rails malgré le budget, et en lui assurant même un poli visuel rare dans ce genre de productions.

Rating: ★★★★★★☆☆☆☆ 

DVD et Blu-ray Filmedia. Zone 2 FR. Version française et version originale sous titrée.

A découvrir également :