Drame:
Roy Ward Baker

Reviewed by:
Rating:
4
On 22 décembre 2015
Last modified:22 décembre 2015

Summary:

Film catastrophe très efficace et qui ne force pas le trait en s'appuyant sur des effets mélodramatiques trop faciles.

Film catastrophe très efficace et qui ne force pas le trait en s’appuyant sur des effets mélodramatiques trop faciles. Une très belle réussite du genre.

Kenneth-more-in-a-night-to-remember-(1958)

A Night to Remember (1958)

(Atlantique, latitude 41°)

Réalisé par Roy Ward Baker

Ecrit par Eric Ambler d’après le roman de Walter Lord

Avec Kenneth More, Ronald Allen, Robert Ayres, Honor Blackman, David McCallum,…

Directeur de la photographie : Geoffrey Unsworth

Musique : William Alwyn

Produit par William MacQuitty

Tourné aux studios Pinewood

UK

Avril 1912. Le Titanic quitte le quai pour son voyage inaugural trans altantique. Mais dans la nuit du 14 avril, le navire percute un iceberg. L’officier en second Charles Lightoller (Kenneth More) tente de maintenir le calme et d’organiser l’évacuation malgré la panique grandissante.

A_Night_to_Remember_(1958)Bien avant le Titanic (1997) de James Cameron, un autre film à grand spectacle avait tenté de reproduire avec précision et réalisme le terrible drame du Titanic. « A night to remember » est un film ambitieux et efficace sur l’un des naufrages les plus célèbres, porté par une réalisation et une production remarquables.

Dans « A Night to Remember », on suit quelques personnes avant l’embarquement dont le commandant en second Charles Lightoller (interprété par Kenneth More). Ce dernier est le personnage central, notre guide tout au long du récit. Car contrairement à d’autres films et téléfilms sur le sujet, ici pas de romance pour renforcer l’empathie. On reconnait quelques personnages qu’on croise plusieurs fois au fil du récit, mais le film passe rapidement sur les histoires personnelles pour faire place à la grande histoire, celle du naufrage.

Parmi les réussites du film, on voit bien la différence de traitement entre les différentes classes de passagers (notamment quand il s’agit d’annoncer  en pleine nuit aux passagers qu’il y a un souci et qu’ils doivent tous se rendre sur le pont !). Egalement, le film met en avant de manière réaliste le cumul d’erreurs humaines qui a conduit au drame.

Clairement la production a décidé de mettre en avant le réalisme. Pas de grands effets mélodramatiques (la musique est également assez discrète). La panique des passagers monte très progressivement. Ainsi les passagers se rendent à peine compte du choc du bateau contre l’iceberg. Juste après l’accident, les passagers de « classe économique » jouent au foot avec des morceaux de glace tombés sur le pont.

« A night to Remember » est un très bon film catastrophe qui sait tenir l’intérêt et la tension pendant deux heures, sans grosse maladresse.

La cruauté du drame en lui-même n’est pas éclipsée et est mise en scène avec beaucoup de jugement par Roy Ward Baker. Ce dernier a eu une carrière assez dense à la télévision et au cinéma (surtout dans les séries B et films de genre, notamment pour la Hammer). « A Night to Remember » est l’un de ses films les plus ambitieux notamment grâce à la volonté de fer du producteur William MacQuitty (qui a mis toute son énergie dans le projet). Il bénéficie également d’une superbe image signée Geoffrey Unsworth et d’effets visuels très convaincants.

« A Night to Remember » a été l’objet d’une très belle édition en zone 1 chez Criterion. On le trouve en zone 2 FR chez Elephant Films.

[xrr rating=8/10]

DVD zone 2 FR. Studio Elephant Films (2012). Version originale sous-titrée en français et en version française. 

A découvrir également :